News

Le rachat de Direct 8 et de Direct Star par Canal+ bouscule la stratégie de TF1 et M6

Le groupe Canal + fait une entrée surprise dans la télévision gratuite, en annonçant une prise de participation majoritaire dans les deux chaînes de la TNT du groupe Bolloré : Direct 8 et Direct Star (l’ex-Virgin 17 rachetée il y a un an à Lagardère).
Le spécialiste de la télévision payante fourbit ses armes pour l’arrivée sur le marché de nouveaux opérateurs richissimes : Apple, Netflix et Google.

La filiale de Vivendi a pris tout le monde de court.
Canal + ne cachait pas son ambition de mettre un pied dans la télévision gratuite, en lançant une nouvelle chaîne baptisée Canal 20 sur le canal compensatoire qui devait lui être attribué, en théorie, avant la fin de l’année.

Mais hier, Canal + a annoncé avoir conclu avec le groupe Bolloré un partenariat stratégique prenant la forme d’une prise de participations croisées : Canal + prend le contrôle de Direct 8 et Direct Star (60% du capital des deux chaînes), en échange d’une entrée de Bolloré dans le capital de Vivendi (16,2 millions d’actions, valorisées à 279 millions d’euros).
Selon les termes de cet accord, Canal + peut même monter à 100% dans les trois ans, contre le versement en numéraire cette fois de 186 millions d’euros.

Officiellement, Canal + maintient parallèlement son projet Canal 20. S’il aboutissait, le groupe devrait alors rendre l’une de ses huit fréquences de la TNT, une de plus que le maximum autorisé par la réglementation. La seule piste totalement exclue, selon le PDG de Canal + Bertrand Méheut, serait de se séparer de i-Télé.

Rapport sur l’avenir de la TNT

Cette annonce surprise intervient à quelques jours de la remise d’un rapport de Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel, sur l’avenir de la TNT. Ce rapport doit notamment évoquer le dossier des chaînes bonus promises à TF1, M6 et Canal +, et se prononcer sur l’opportunité de lancer de nouvelles offres sur la TNT.

Pour l’empire Bolloré, valorisé à près de 4 milliards d’euros, c’est un virage stratégique après avoir investi cinq ans dans la télévision. Vincent Bolloré possède de nombreuses participations dans l’énergie, l’automobile, les batteries, les plantations, la logistique, le papier, les télécommunications et la presse, à travers le gratuit Direct Matin.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :