News

Le PDG de Radio France souhaite une redevance universelle

Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, revient sur la réforme de la redevance audiovisuelle. Un sujet déjà évoqué sous l’ère Hollande. Dans un entretien au Journal du dimanche, le dirigeant du groupe publique a rappelé la nécessité de mener cette mesure, «qui s’impose (…) pour financer les mutations» des sociétés du secteur. Il propose d’élargir cette taxe à tous les foyers fiscaux. En France, seuls les foyers soumis à la taxe d’habitation et dont le domicile est équipé d’un ou plusieurs postes de télévision doivent s’acquitter de 138 euros de «contribution à l’audiovisuel public».

«Aujourd’hui, la redevance est payée par des personnes qui déclarent posséder un téléviseur, or cela n’a plus de sens compte tenu des modes de consommation actuels», argumente Mathieu Gallet en référence à l’explosion du nombre de Français qui regardent gratuitement la télévision sur PC, tablettes et smartphones. Si les contours de cette nouvelle assiette ne devraient être précisément dessinés que fin 2018 (pour une application en 2019), le patron de Radio France évoque une redevance «universelle et automatique», qui abonderait «un fonds d’aide à la transition numérique et à la transformation des organisations».

Cette réforme est l’un des sujets de réflexion menée en ce moment par les patrons de France télévisions, Radio France, l’INA, TV5 Monde et France Média Monde, pour répondre aux nouveaux usages médias des Français, et à la révolution digitale. Leurs propositions pour une réforme de l’audiovisuel public, sur laquelle le gouvernement leur a demandé de plancher, sont attendues pour le 15 novembre.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :