News

Le Ministère refuse la demande de préemption d’une fréquence FM sur Lorient par Radio France

Dans le cadre de l’appel FM en cours sur le CTA de Rennes, Radio France avait saisi le Gouvernement d’une demande de préemption sur Lorient où 8 fréquences sont concernées (3 nouvelles fréquences, une fréquence en contrainte de programme, une restitution « Radio de la Mer programme OÜI FM », 3 renouvellements).
A la réunion de concertation organisée le 16 mars par la DGMIC, la quasi-totalité des éditeurs et syndicats représentés, dont le SIRTI, très actif sur ce genre de dossier, avaient fait savoir leur ferme opposition à cette demande.
Le Cabinet d’Audrey Azoulay informe que le Ministère n’a pas souhaité accueillir favorablement la demande de préemption. Plusieurs raisons sont avancées :
– la demande concernait une radio dont le développement n’est pas prioritaire dans le COM de Radio France
– une ressource faible, avec la nécessité d’enrichir le paysage radiophonique
– des projets privés intéressants, avec des approches locales significatives
– une unité des radios privées contre le projet, exprimée clairement lors de la réunion de concertation
Cette décision démontre que rien n’est automatique sur les préemptions et qu’il convient, pour les radios privées, demande par demande, de se mobiliser et de tenter de convaincre le Gouvernement.
Le CSA a ainsi pu finaliser ses pré-sélections sur l’appel du CTA de Rennes mais également sur le CTA de Caen, et les rendra publiques très rapidement.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :