News

Le groupe de Glasgow avait joué aux Trans Musicales 2009. The Phantom Band était de retour à Rennes, à l’Ubu, vendredi soir.

OK. Ils sont moins connus que leurs compatriotes de Franz Ferdinand. Mais leur musique est plus originale.

Dans leur besace, leur tout frais deuxième album, The Wants, qui vient de sortir sur le label écossais Chemikal Underground. The Wants, c’est le désir, les frustrations, dit Gerry Hart avec un accent bien roulant. Le terme, selon lui, désignerait même plus précisément la frustration sexuelle,« mais on lui a donné un sens plus large ».

Pour ce disque, le groupe s’est enfermé en studio sans avoir de compositions bien arrêtées.

Au final, l’album met les claviers d’Andy Wake plus en avant. Ce qui ne fait pas de Phantom Band un groupe électro (il y a deux guitares et une basse, tout de même). Surprenant et inventif, le disque pourrait être un lointain cousin des meilleurs albums de Pavement.

Vendredi soir, l’Ubu n’était pas bourré à craquer, mais bien plein tout de même. La rumeur (vraie) assurant que c’était le jour anniversaire du chanteur Rick Anthony a rapidement circulé, et le public lui a souhaité un Happy Birthday, comme il se doit (voir dans notre vidéo).

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :