News

DRM Digital Radio Mondiale testé à paris depuis la Tour Pleyel

csaLe Digital Radio Mondiale DRM pour la diffusion de technologies à des fréquences plus élevées a été testé avec succès à Paris,  jeudi 11 juin 2009.


drmLe DRM + signal a été diffusé sur 64,5 MHz à partir de Tour Pleyel, au nord de Paris, et a été reçue au bureau du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), qui régit les différents médias électroniques en France. Le CSA est situé à 10 km de l’émetteur, mais la force du signal est bonne avec seulement 400 watts de puissance de rayonnement.

Cette position DRM + comme une solution idéale pour les stations de ne pas pouvoir joindre les multiplexes, même dans les endroits où la bande FM est saturée.


DRM DRM + étend la norme qui est ouvert, universel, standard de radio numérique pour la diffusion des bandes, à des fréquences jusqu’à 174MHz, y compris le spectre de 87.5MHz FM à 108 MHz. DRM + offre une gamme de caractéristiques et les avantages pour les stations de radio »dans le monde entier et peut conduire à un bon rapport coût-efficacité de migration vers le numérique. Il a d’abord été testée avec succès sur la bande FM à Kaiserslautern, en Allemagne l’année dernière, mais c’est la première fois DRM + a été utilisé dans la bande 1.

DRM + a des avantages distincts par rapport aux FM, il a besoin de plus faible puissance de transmission pour la même couverture, ouvre de nouvelles possibilités comme l’audio 5.1 surround sound, augmente l’efficacité du spectre et offre des services de données tels que le guide des programmes et information à l’appui.

David Blanc, SNRL (Syndicat National des Radios Libres) a dit: « Professeur Dr Andreas Steil et son équipe (M. Schad et M. Köhler) de l’Université des Sciences Appliquées de Kaiserslautern, a été en mesure de mettre au point un système de DRM + sur la diffusion Band 1 et a décidé de le tester à Paris. SNRL, qui rassemble plus de 300 stations locales, en France, a essayé de trouver une solution technique pour les nombreuses stations qui ne peuvent pas joindre les multiplexes pour des raisons diverses, y compris la zone de couverture, de coût et de leur désir de rester dans le contrôle de leurs opérations de diffusion.  »

« DRM + semble être un excellent choix, offrant plus de 100 kbps de débit utilisable, permettant de qualité CD audio, un diaporama et d’autres données à être diffusées à partir d’un simple émetteur privé. Nous recommandons l’intégration de DRM + dans toutes les récepteurs radio numériques, de 60 à 108 Mhz. « , At-il ajouté.

Ce test a été effectué à l’aide de l’Université de Sciences Appliquées, Kaiserslautern et le Fraunhofer IIS, Erlangen.

Ruxandra Obreja, Président du Consortium DRM a écrit: «Grâce à ce procès en France, nous avons encore une autre preuve que la norme DRM peut offrir une plus souple, économique gamme d’options pour les grands et les petits exploitants au profit des publics qui veulent une bonne qualité de la radio . Nous espérons que le procès en France seront mises en œuvre et de noter positivement par les autorités de la radio française. C’est une excellente étape supplémentaire qui devrait précéder l’ensemble des bandes d’extension de la norme mondiale en matière de DRM.

A propos de DRM et DRM +

DRM + utilise le même codage audio, des services de données, de multiplexage et de signalisation que les régimes mis en place une partie de la norme DRM pour les court, moyen et long vague jusqu’à 30 MHz, mais fonctionne dans des fréquences plus élevées, entre 30 et 174 MHz (y compris la bande de fréquences radio Band I et II). Le Consortium DRM a achevé le développement technique du DRM +. La technologie d’amélioration de la spécification du système de DRM est actuellement en processus de normalisation de l’ETSI. MondialeTM la radio numérique (DRM) est le système de radiodiffusion numérique pour la diffusion des bandes-dessous 30MHz (longues, moyennes et ondes courtes). DRM est proche de la FM en plus la qualité sonore de la facilité d’utilisation qui vient de transmissions numériques, combinés à long terme et à faible consommation d’énergie.

logo-lemediaAvec http://www.le-media.fr, mettez vos communiqués de presse en ligne gratuitement et présentez aux internautes l’actualité de votre radio, télévision, association, fédération, syndicat, web tv, web radio, journal…
Vous multiplierez ainsi les contacts et développerez vos relations commerciales, sociales et personnelles.Inscrivez-vous gratuitement et devenez membre Inscription.


Pub

2 Comments on DRM Digital Radio Mondiale testé à paris depuis la Tour Pleyel

  1. Pareil….

  2. Merci, Merci, Merci, et encore Merci… Euréka !!! Enfin « LA SOLUTION »

    Le DRM + est la seule norme viable techniquement et financièrement pour les radios associatives et les « petites radios » commerciales situées en zone rurale.

    Techniquement, la zone de diffusion est égale ou supérieure à celle de la FM actuelle, à savoir 20 à 30 Kms de rayon avec 1 Kw de P.A.R. Le DRM + offre de plus la possibilité à court terme de multiplexer le signal FM et Numérique sur les mêmes sites avec les mêmes antennes qu’aujourd hui, et à moyen terme de recycler les émetteurs FM, au lieu de les jeter à la poubelle, car le DRM + peut fonctionner avec un émetteur FM modifié.

    A noter que la zone de diffusion d’un émetteur T-DMB est seulement de 5 à 10 Kms, il faudrait donc, de 2 à 3 fois plus d’émetteurs T-DMB pour une même zone, cela veut dire, des pylônes tous les 10 à 20 Kms, au moment où la jurisprudence en vigueur demande le démontage des pylônes sur le principe de précaution. De plus, à
    l’heure où la France à pris consience des économies d énergie à réaliser dans l’intérêt de notre planète, un émetteur DRM + consomme 4 à 5 fois moins d’énergie qu’un émetteur T-DMB.

    Financièrement, avec le DRM + on peut acheter le codeur numérique, l’émetteur, et les amortir comptablement,à contrario, avec le T-DMB, il y a obligation de location, de plus d’après les premiers prix annoncés par les 3 diffuseurs (VDL, Towercast, et TDF), il faudrait compter de 10 000 à 15 000 € par émetteur T-DMB et par an à fond perdu. On voudrait assassiner financièrement les « petites radios » avec le T-DMB, qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

    Merci aux Ingénieurs !!!

    Prions pour que l ETSI valide rapidement la norme DRM +, et que le CSA lance un nouvel appel à candidatures aec le DRM + pour les radios qui le souhaitent.

    Un Gaulois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :