News

Le collectif de femmes journalistes Prenons la Une! lance un manifeste (+ de 230 signatures)

Le collectif de femmes journalistes Prenons la Une, lancera le lundi 3 mars un manifeste pour appeler à une juste représentation des femmes dans les médias et dénoncer leur trop grande invisibilité. A ce jour, il a déjà recueilli plus de 230 signatures de femmes et d’hommes journalistes en soutien. Parmi eux Ruth Elkrief, Audrey Pulvar, Mélissa Theuriau, Thomas Legrand et Edwy Plenel. La liste de tous les signataires sera rendue publique le lundi 3 mars.
Le constat : 
  • Dans les médias audiovisuels,moins de deux personnes sur dix invitées à s’exprimer sont des femmes (1). C’est pire dans la presse écrite : les femmes ne représentent que 15 % des experts (2) ;
  • Dans les reportages audiovisuels, les femmes sont interviewées deux fois plus souvent que les hommes en tant que victimes ou simples témoins (2) ;
Des chiffres qui se répètent de rapports en rapports. Dans sa dernière publication (1) de février 2014, le CSA soulignait qu’« un très long chemin reste à parcourir ».
Au delà des chiffres, les stéréotypes et les propos sexistes sont encore trop souvent monnaie courante dans les médias. Exemple : alors que les compétitions féminines représentent seulement 7% des événements sportifs diffusés à la télévision françaises, on a pu entendre récemment les commentaires suivants lors du programme libre des femmes de patinage artistique aux Jeux Olympiques : « Je connais un anaconda qui serait bien allé embêter cette Cléopâtre canadienne » ou encore « Elle a des airs de Monica Bellucci, avec un peu moins de poitrine, mais bon… » (Philippe Candeloro, le 09/02)
Par ailleurs, alors que le métier du journalisme continue de se féminiser, les inégalités professionnelles sont toujours d’actualité. Alors que les femmes représentent 46 % des journalistes :
  • plus de 7 directeurs de rédaction sur 10 sont des hommes (3) ;
  • les femmes représentent 54% des pigistes et 58% des CDD (4) ;
En matière d’égalité femmes-hommes et de lutte contre les stéréotypes sexistes, nous estimons que les médias ont un rôle prescripteur, et qu’ils doivent mieux représenter la société dans toutes ses composantes.
C’est pourquoi « Prenons la Une » propose dans son manifeste (voir pièce jointe) des solutions concrètes. Parmi lesquelles : 
-la constitution et la diffusion dans les rédactions, d’une base de données d’expertes pour diversifier les sources et les rendre paritaires, comme la BBC le fait déjà.
-l’adoption par le CSA d’un objectif chiffré de 50 % d’expertes à l’antenne et sur les plateaux de télévision, en application concrète de la « juste représentation des femmes dans les médias », prévue par la loi sur l’égalité entre les femmes et les hommes.
-l’application de la législation sur l’égalité professionnelle dans médias.
Le collectif Prenons la Une appelle d’autres journalistes à joindre leur signature.
CONTACTS / Porte paroles

Ségolène Hanotaux: hanotauxsego@yahoo.com 06 60 90 21 33.

Le collectif Prenons la Une rassemble des femmes journalistes issues de rédactions de différents médias. Ses membres : Claire Alet (Alternatives Economiques), Cécile Amar (Le Journal du dimanche), Anne-Laure Barret ( le Journal du dimanche), Carine Bécard (France Inter), Marianne Bliman (Les Échos), Claire Boubé (France 24), Lénaïg Bredoux (Mediapart), Sophie Caillat (Rue89), Carole Chatelain (Sciences et Avenir), Alice Coffin (20 Minutes), Ixchel Delaporte (L’Humanité), Rokhaya Diallo (éditorialiste), Nassira El Moaddem (i-Télé), Clémentine Gallot (indépendante), Ségolène Hanotaux (indépendante), Marie Kirschen (indépendante), Valérie Landrieu (Les Échos) , Ariane Lavrilleux (Europe 1), Léa Lejeune (Libération), Myriam Levain (Cheek Magazine), Rachel Mulot (Sciences et avenir), Camille Neveux (le Journal du dimanche), Valérie de Senneville (Les Échos), Julia Van Aest (LCI et BFMTV), Laure Watrin (indépendante et Les Pintades).

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :