News

Lagardère cherche une solution pour Virgin Radio et trouve Goom radio

La station, dont l’audience a reculé d’un tiers en quatre ans, perd de l’argent.

Jean Isnard, directeur des programmes des deux stations musicales, quittera ses fonctions en juillet.
C’est dans ce contexte que le bouquet de radios numériques Goom vient de démarrer un audit de la station qui doit prendre fin à la mi-juillet. En interne, cela a suffi pour lancer la rumeur d’un rachat de Virgin par Goom. Créé en 2008 par deux anciens deNRJ, Emmanuel Jayr et Roberto Ciurleo, le bouquet a levé plus de 12,2 millions d’euros auprès des fonds Elaia Partners, Partech International et Wellington Partners. La vente de Virgin « n’est pas l’objet de la mission », assure Richard Lenormand, directeur du pôle TV-radios de Lagardère. « Pour l’instant, nous nous demandons : est-il possible de relancer cette radio et comment ? Virgin est une belle marque. L e marketing autour de la station, les développements numériques, le local, la publicité, tout doit être retravaillé ». Mais, dans le milieu de la radio, circule déjà l’hypothèse d’une prise de participation à 49 % dans Virgin Radio par Goom, soutenu par Partech. Cela ne serait pas dénué de sens. Goom, qui a fait acte de candidature sur la RNT, cherche à diversifier son modèle. Pour sa part, avec un chiffre d’affaires d’une vingtaine de millions, Virgin Radio perd de l’argent et, comme radio de jeunes adultes, se trouve un peu seule au sein du groupe Lagardère. RFM, radio musicale destinée aux adultes, se rapproche, elle, d’Europe 1 en termes de cible. Lagardère a donc tout intérêt à la conserver compte tenu des synergies publicitaires possibles avec la station de la rue François

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :