News

L’AFP PRIMÉE TROIS FOIS AU PRIX BAYEUX-CALVADOS DES CORRESPONDANTS DE GUERRE

afpLe jury du 20Ème Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre a distingué deux reporters-photographes et un journaliste reporter d’images pour leur travail en Syrie avec l’AFP.

Fabio Bucciarelli a reçu le Prix Nikon Photo dans la Catégorie Professionnelle pour une impressionnante série d’images titrée « Bataille jusqu’à la mort », prises durant des combats à l’automne 2012 dans la ville syrienne d’Alep. Ce reportage a notamment reçu le prix Robert Capa en avril et a été récompensé au World Press Photo de cette année.
Photographe italien de 32 ans, diplômé en ingénierie et spécialisé dans l’imagerie numérique, Fabio Bucciarelli a débuté sa carrière de photojournaliste en 2009. Il a depuis couvert différents conflits majeurs tels que le Soudan et la Syrie en 2012 ou encore le Mali en 2013, et met l’accent sur les droits de l’homme.
Javier Manzano est lauréat du Prix Photo du ministère de la Défense dans la Catégorie du Prix du Public. Il a été récompensé pour une série de photos sobrement intitulée « siège d’Alep », prises en octobre 2012 et précédemment distinguée au World Press Photo. L’une de ses photos représentant deux rebelles syriens campant sur leur position lui a valu le prix Pulitzer dans la catégorie « Photographie Magazine ».

Né au Mexique, le photographe s’est installé aux Etats-Unis à l’âge de 18 ans. Il a beaucoup travaillé sur la frontière américano-mexicaine. Après avoir débuté sa carrière comme photographe et vidéaste pour des journaux, il a également travaillé pour la télévision et des médias en ligne. Il a été pigiste au Mexique, en Afghanistan et en Syrie depuis que son dernier employeur régulier, le Rocky Mountain News, a fermé ses portes en 2009.

Djilali Belaïd, obtient le 2ème Prix dans la Catégorie Vidéo Format Court pour un sujet filmé fin juin 2012 dans le Krak des Chevaliers, la célèbre forteresse croisée tenue par les rebelles syriens dans le sud du pays. Il reste, à ce jour, le seul journaliste étranger à avoir pu accéder à cette zone isolée, assiégée par l’armée régulière et bombardée jour après jour.

Djilali Belaïd, 39 ans, est journaliste à l’AFP depuis 2006. Il a couvert le conflit israélo-libanais de 2006, la guerre de Gaza en janvier 2009 ainsi que les grands évènements de la région (Irak, Israël, Algérie, Bahreïn, Mauritanie, Soudan..). De 2008 à 2012, il a dirigé depuis Beyrouth le service télé de l’AFP pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Durant cette période, il a effectué plusieurs missions dans les pays du « Printemps arabe » : Tunisie, Egypte, Libye et surtout la Syrie où il a effectué 8 missions de reportage depuis le début de la révolte en mars 2011. Scientifique de formation, Djilali Belaïd est titulaire d’un DEA de Pathologies tropicales de la Faculté de médecine de Marseille et de l’Institut Pasteur à Paris.

Lancé en 1994 par la ville de Bayeux, le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre récompense des reportages sur une situation de conflit ou ses conséquences pour les populations civiles, ou sur un fait d’actualité concernant la défense des libertés et la démocratie.

Cinquante-cinq reportages étaient en compétition toutes catégories confondues : radio, photo, presse écrite, télévision, télévision grand format, prix du jeune reporter et web journalisme. Le jury du prix 2013 était présidé par le photographe James Nachtwey.

Pour célébrer le 20ème anniversaire du Prix Bayeux-Calvados, l’AFP diffuse en plein air une sélection de 250 images de conflits à travers le monde sur les douze derniers mois, à l’issue de la remise des prix.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :