News

La radio FM devrait partir à la poubelle en 2012 au profit de la radio digitale

table-mixage1Should I Make Contact With My Ex />Nous ne sommes pas à une évolution technologique près, mais celle qui se prépare pour la radio est majeure, en ce sens qu’elle devrait faire enfin changer un média déjà bien vieux, figé dans son fonctionnement technique depuis les années 1970.


radio-numerique2La télévision est passée à la TNT, la radio s’apprête à faire de même, non sans complication, qui rappellent la télévision, car les « standards techniques », somme de règles dont le consommateur n’a que faire, sont l’objet de batailles d’Etat, de continent voire de blocs politiques. Depuis la décennie 1990, le DAB, « Digital Audio Broadcasting », s’assure ainsi d’un certain consensus européen, qui n’intéresse que les professionnels.
Cette radio numérique offre le son du CD sur un poste portable, avec une offre doublée : les 30 radios FM de Perpignan deviendraient ainsi 60 dès 2012.

REA_68948_09Manque de chance, le 26 mai 2009, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel français a décidé de lancer la chose dès décembre 2009, et présenté une première liste de 63 stations, à Paris, 49 à Marseille et 48 à Nice.

Cette opération pilote, au grand jour, est en réalité consécutive à 10 ans d’essais, à Paris ou à Barcelone, où les radios Catalunya Ràdio et Flaix FM, entre autres, émettent en DAB depuis la fin de la décennie passée, bien que l’homme de la rue ne soit pas au courant. S’il le savait, il devrait se procurer un récepteur sur Internet pour plusieurs milliers d’euros. Ce bide industriel semble être rattrapé en France, mais dans l’incertitude, par la décision parisienne. Le problème épineux de cette ouverture technique est aussi sa fermeture, la France choisissant une norme technique unique, appelée « T-DMB », contrairement aux autres pays européens qui ont choisi les normes « DAB » ou « DRM ». On comprend pourquoi l’expression « aller à l’étranger » ne perd aucune vigueur malgré l’ouverture des frontières.

Plus de radios, plus de chaînes de TV… Pourquoi ?

La radio numérique promet un son encore meilleur que meilleur, des textes et des images associés, et surtout la disparition des parasites. Selon Michel Boyen, président du CSA, “un Français sur trois ne reçoit aujourd’hui que 10 radios”, et l’occasion est belle pour se laisser tenter, en dépit d’une inconnue monstrueuse, car les radios sur Internet, ou « webradios », disponibles par dizaines de milliers, sont désormais prêtes à concurrencer la radio à l’ancienne. Leur son est bon, les coupures se raréfient, elle garantissent une réelle ouverture sur la planète, et leur accès est rendu facile par la « LiveRadio » de fournisseur d’accès Internet Orange, qui commercialise un poste à l’ancienne, mais en Wi-Fi, à régler soi-même sur une offre gigantesque. Déboussolant, instructif ou dangereux ? Dans l’immédiat, le CSA privilégie les radios d’information et de sport, dans une certaine diversité, comme le montre la présence de “Antinea Radio”, une radio qui vise la communauté berbère à Paris et à Marseille, et “Radio Mandarin Europe”, pour la communauté chinoise parisienne, aux côtés du France Info en version TF1, appelé LCI Radio. En cas de réussite, cette couverture digitale devrait s’étendre jusqu’en 2014, en s’accordant sur la commercialisation des récepteurs, vendus pour plus de 100 euros dans un premier temps, tandis que les radios associatives, guettant une discrimination aux moyens, demandent une aide d’Etat. En parallèle, le monde avance : en fonctionnement aux USA, en Asie, en Allemagne et au Royaume-Uni, la radio numérique fait de petit pas prudents.

logo-lemediaAvec http://www.le-media.fr, mettez vos communiqués de presse en ligne gratuitement et présentez aux internautes l’actualité de votre radio, télévision, association, fédération, syndicat, web tv, web radio, journal…
Vous multiplierez ainsi les contacts et développerez vos relations commerciales, sociales et personnelles.
Inscrivez-vous gratuitement et devenez membre Inscription.


Should I Make Contact With My Ex

Pub

1 Comment on La radio FM devrait partir à la poubelle en 2012 au profit de la radio digitale

  1. les selections sont aux nombres de:
    Paris: 55 programmes ( 57 programmes fm actuel )
    Marseille: 41 programmes ( 31 programmes fm actuel )
    Nice: 40 programmes ( 24 programmes fm actuel )

    avec des debits souvent inferieur aux debits proposé par une webradio standard, des recepteurs quasi inexistant et une mort annoncé des radio associatives qui pour ‘linstant ont des promesse de financement mais dans 5 ans ??et la radio fm sera encore active au moins j’usqu’a 2014, puisque le CSA donne une reconduction automatique a tous les preselectionnés numérique, donc ne soyez pas pressé d’acheter un recepteur numerique pour une offre qualitative et quantitative non démontrer. La tnt etait un réel bon en avant, qualité d’image, quantité de programme triplé et maintenant des programme full hd qui se démocratise qu’elle belle progression…..

    Il est dommage que les pouvoir politique se soit enfermé dans une normes qui laisse la part belle a des datas (images) aux detriment du flux audio (qualité/quantité)….

    benoit

    http://www.radiotechnique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :