News

« La Maison de la Radio » : regardez la différence !

Six mois de tournage, un an de montage : c’est le temps qu’il fallu à Nicolas Philibert pour mener à bien l’aventure d’un documentaire exceptionnel sur la radio dans tous ses états. Rencontre.

A une écrasante majorité, ils ne sont d’ordinaire « que » des voix. Désormais, leurs visages s’affichent sur le grand écran… Dans « La Maison de la Radio »,Nicolas Philibert, auteur (entre autres) du documentaire phénomène « Etre et avoir », filme celles et ceux qui travaillent quotidiennement à la satisfaction ou à l’énervement de nos oreilles.

Journalistes de la tranche matinale de « France Inter » en conférence de rédaction et aux prises avec la « magie du direct », artisans de « France Culture » mettant patiemment en boîte un feuilleton radiophonique, musiciens de « France Musique » répétant inlassablement un concert, on en passe.

Sur les plateaux d’enregistrement ou dans les coulisses de la Maison Ronde, le documentariste, aux antipodes de tout exercice promo pour « Radio France » et ses « stars », donne à voir et à entendre les gens des ondes au turbin. Résultat : un grand film qui, sans voix off, rend grâce à un art compliqué : la fabrique du (des) son(s). Rencontre avec Nicolas Philibert.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :