News

La justice américaine ferme le site de téléchargement Megaupload

Megaupload, l’un des plus gros sites de téléchargement, ainsi que l’ensemble de son réseau « Mega », a été fermé jeudi 19 janvier par la justice américaine. Ses dirigeants sont poursuivis pour la violation de lois anti-piratage, selon un communiqué du FBI, rapporté par le « Times ».

Le site de streaming Megavideo a lui aussi été fermé dans le cadre de l’information judiciaire.

La justice accuse Megaupload d’avoir infligé aux propriétaires de copyright plus de 500 millions de dollars de perte à cause de contenus piratés. L’acte d’accusation a été dévoilé au lendemain d’une vaste campagne sur internet, où certains sites comme Wikipédia ou Craigslist ont fermé, en protestation contre deux projets de lois anti-piratages, connues sous les noms de SOPA et PIPA.

Le département de justice indique que Kim Dotcom, le PDG et propriétaire de Megaupload (anciennement Kim Schmitz), ainsi que cinq autres personnes liées au réseau ont été arrêtés jeudi en Nouvelle-Zélande, à la demande d’officiels américains.

Le site Megaupload était particulier, non seulement en raison de sa taille gigantesque et de la richesse de ses contenus, mais aussi parce que de nombreuses célébrités, musiciens et producteurs, souvent victimes du piratage, le soutenaient. Avant que le site ferme, Kim Kardashian, Alicia Keys, Kanye West et beaucoup d’autres en avaient d’ailleurs fait l’éloge.

Swizz Beatz, un rappeur marié à Alicia Keys et l’un des dirigeant de la compagnie basée à Hong-Kong, avait même qualifiées d' »exagérations grotesques » les accusations de violations de copyright qui touchaient le site. Il avait, dans une déclaration, invité les autorités au dialogue, affirmant que le site de partage avait « plein d’idées ».

Un avocat qui représentait la compagnie l’année dernière dans un affaire de justice s’est refusé à tout commentaire jeudi, selon le « Times ».

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :