News

La chaîne Numéro 23 a approché Patrick Drahi

Numéro 23, la chaîne de la diversité, cherche un repreneur. Avant de s’y résoudre, Pascal Houzelot avait espéré réaliser une augmentation de capital auprès de ses riches actionnaires: le groupe russe UTH group, Bernard Arnault, Xavier Niel ou Jean-Charles Naouri. Aujourd’hui, Pascal Houzelot, qui détient 70% de son capital, aurait donc opté pour une cession. Selon La Lettre de l’Expansion, il a confié un mandat de vente à la banque Rothschild. Pascal Houzelot dément cette information.

Mais Altice Média, le groupe de Patrick Drahi, reconnaît avoir été approché par la banque Rothschild et avoir regardé le dossier de près.

L’homme d’affaires est en train de constituer un groupe de médias et regarde tous les dossiers qui se présentent. Après avoir racheté Libération, il a mis récemment dans sa besace l’ensemble des titres du groupe Roularta (L’Express, L’Étudiant…). Il possède par ailleurs la chaîne d’informations en continu israélienne I24News.

Disposer d’une chaîne sur la TNT gratuite offrirait l’avantage pour Patrick Drahi de renforcer considérablement son influence dans la sphère des médias.

Autre argument non négligeable: le cahier des charges de Numéro 23, chaîne de la diversité, est suffisamment évasif pour permettre de reconfigurer rapidement la chaîne en mini-généraliste.

Question de prix

Seulement, la somme à mettre sur la table est trop élevée. Pascal Houzelot compte en retirer une centaine de millions d’euros. Trop cher, estime Patrick Drahi qui ne referme pas pour autant le dossier. Mais la chaîne Numéro 23, lancée il y a un peu plus de deux ans, ne capte que 0,7 % de part d’audience et ses pertes sont élevées.

Aujourd’hui, il est difficile d’estimer le prix d’une chaîne de la TNT dans un univers à 25 chaînes depuis 2012. Pressentant que l’arrivée de six nouvelles chaînes allait faire baisser les prix, Vincent Bolloré avait vendu ses deux chaînes D8 et D17 à Vivendi en septembre 2011. À l’époque, le groupe de médias et de télécoms n’avait pas hésité à signer un chèque de 465 millions d’euros.

Depuis, le marché de la télévision souffre d’un double handicap: il y a plus de chaînes de la TNT et beaucoup moins de recettes publicitaires.

L’an dernier, France Télévisions avait également revendu ses 34 % de participation dans la chaîne Gulli (qui cumule 1,7 % de part d’audience) à Lagardère. Le montant de la transaction s’élevait à 25 millions d’euros. Ce qui valorisait donc Gulli à 75 millions d’euros. Mais une chaîne jeunesse a toutefois moins de valeur qu’une chaîne généraliste, dans la mesure où son potentiel publicitaire est plus faible.

viaLa chaîne Numéro 23 a approché Patrick Drahi.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :