News

La chaîne de télévision « tous sports » en chantier

Denis Masseglia, le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), oeuvre depuis des années pour une chaîne de télévision « tous sports » qui pourrait aboutir en 2012.

Après avoir renoncé à ce que le CNOSF concrétise lui-même ce projet, il a lancé un appel à candidatures et deux dossiers, sur les trois présentés, ont retenus mercredi l’attention du Conseil d’administration de l’instance sportive: celui du groupe RMC et celui du groupe L’Equipe.

Une décision devrait être rendue le 22 décembre, avant la présentation d’un dossier devant le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) le 10 janvier prochain, pour l’obtention d’un canal sur la TNT.

« Une chaîne 100% sport, avec tous les sports et gratuite: voilà les conditions que nous avions posées », a expliqué mercredi Denis Masseglia. « Nous avons eu des propositions de qualité, très professionnelles, visant à obtenir un canal sur la TNT, de la part de RMC et L’Equipe. »

France Télévisions est, de son côté, restée sur sa position de chaîne généraliste diffusant les grands événements mais proposant une exposition importante sur son portail internet

« RMC et L’Equipe proposent tous les deux de l’information, du reportage et du magazine mais avec une philosophie différente », a expliqué Denis Masseglia.

« RMC a fait une grille de programme plus élaborée, proposant un certain nombre d’heures consacrées à l’événementiel (direct-NDLR) et propose d’en assurer la production moyennant une participation financière du mouvement sportif. L’Equipe a davantage insisté sur sa raison d’être, à savoir le sport, mais n’a pas de grille parfaitement définie. »

Les deux projets ont été jugés « CNOSF compatibles », selon l’expression de Denis Masseglia mais il a précisé vouloir aller plus loin avant que la cause soit tranchée.

« Plutôt que de prendre une décision aujourd’hui, on va travailler sur deux projets de convention (entre le CNOSF et les opérateurs) qui seront établis d’ici le 22 décembre, pour aller plus loin et se déterminer », a-t-il expliqué.

Il s’agit de fixer le contenu des programmes mais, surtout, la gouvernance de la chaîne, à savoir le poids du CNOSF dans la ligne éditoriale, et le financement, donc la part demandée au mouvement sportif pour faire fonctionner le projet.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :