News

Journalistes espionnés : le PS demande une commission d’enquête parlementaire

Les députés socialistes demanderont mardi une « résolution » pour créer une commission d’enquête parlementaire autour de l’espionnage présumé de journalistes travaillant notamment sur l’affaire Bettencourt, a indiqué lundi le sénateur David Assouline.

M. Assouline, qui tenait le point presse hebdomadaire du parti, a dénoncé « une France qui serait en liberté surveillée ».

« On voit apparaître » des « soupçons », des « révélations sur de possibles écoutes des journalistes », a-t-il dit, évoquant notamment l’affaire de « vols d’ordinateurs de journalistes ».

« Nous demandons et demain le groupe socialiste à l’Assemblée demandera une résolution tendant à mettre en place une commission d’enquête parlementaire en particulier sur cette question des écoutes », a déclaré le sénateur de Paris.

Les groupes ayant droit à une commission d’enquête par session parlementaire – et ce droit ayant déjà été utilisé par le PS – cette proposition devrait cependant avoir l’aval de l’UMP pour avoir des chances de prospérer.

Le secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant a annoncé samedi qu’il déposerait plainte contre le site d’Edwy Plenel, qui a accusé l’Elysée d’avoir organisé l’espionnage de journalistes.

« Voir un des principaux collaborateurs du Président de la République lui-même porter plainte contre Mediapart. Il y a d’un côté irresponsabilité, de l’autre possibilité d’utilisation de saisir la justice contre un média », a-t-il commenté.

M. Assouline a par ailleurs jugé « assez paradoxal » le classement sans suite d’une plainte concernant les sondages de l’Elysée, dans laquelle le parquet a jugé que la responsabilité du président de la République « s’étendait à l’ensemble de ses collaborateurs, ce qui est sujet vraiment à grosse discussion », a-t-il fait valoir.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :