News

Jim Morrison amnistié après sa condamnation

La Floride a amnistié jeudi à titre posthume l’icône du rock Jim Morrison, 41 ans après l’avoir condamné pour son comportement lors d’un concert à Miami entré dans l’histoire.

Le gouverneur sortant Charlie Crist et la commission des grâces de l’Etat a décidé à l’unanimité d’accorder l’amnistie au chanteur des Doors, disparu en 1971 à Paris à l’âge de 27 ans.

A l’issue du procès, un an avant sa mort, Morrison avait été condamné à six mois de prison pour outrage aux bonnes moeurs et exhibition indécente. Il n’a jamais purgé sa peine, son procès en appel n’ayant pu avoir lieu avant sa mort. Le concert de Miami, organisé le 1er mars 1969, s’était tellement mal passé que l’ensemble de la tournée américaine des Doors avait été annulée.

Morrison, arrivé en retard au concert, était d’évidence éméché sur scène – davantage que d’habitude – et insultait les spectateurs au milieu des chansons, sans que ceux-ci lui en tiennent rigueur.

Il avait ensuite proposé à la foule de lui montrer son pénis. Interrogés lors du procès, plusieurs témoins n’ont pu se mettre d’accord sur l’exécution de cette menace. (Michael Peltier; Clément Guillou pour le service français)

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :