News

Jean-Paul Baudecroux (NRJ) : « A la rentrée, l’écart devait être encore plus significatif avec RTL »

Avec 6,16 millions d’auditeurs en moyenne par jour, et 11,7% d’audience cumulée, la radio musicale est désormais la plus écoutée de France. Elle détrône RTL qui occupait la première place depuis septembre-octobre 2006. Jean-Paul Baudecroux entend bien rester leader longtemps.

J’avais annoncé il y a un an que nous deviendrions la première radio de France en audience cumulée. Nous atteignons notre but, malgré la période électorale qui aurait dû être favorable à RTL. C’est aussi la huitième vague d’audience consécutive de progression de la part d’audience. On gagne plus d’1 million d’auditeurs quotidiens en deux ans. Nos trois piliers progressent : la musique est en hausse de 18 % sur un an, malgré tout ce que j’ai entendu sur la concurrence liée à Internet. C’est fondamental pour une radio musicale. Le morning progresse aussi de 14 %. L’émission de Manu est très fédératrice le matin toute la famille l’écoute. On est la première matinale musicale de France et je pense que nous deviendrons la première matinale de France toute catégorie de radios confondues, à terme. Il faudra laisser un peu de temps à Manu pour s’installer car c’est sa première saison seulement. Et puis il y a Cauet le soir qui fait un bond de 73 % en un an.

Allez-vous rester leaders longtemps ?

Oui, je n’aime pas les « one shot », j’aime les histoires qui durent ! J’ai moi-même créé NRJ il y a trente ans dans une chambre d’étudiant. On va tout faire pour rester leader, à moins que demain RTL trouve la martingale magique… On est en tout cas déterminé à accroître l’écart avec RTL. On va continuer à creuser notre sillon, à développer notre musique. On a amélioré beaucoup de choses ces dernières années. On a notamment rapatrié notre recherche musicale en France, alors qu’elle était au Maroc. Cela va faire plaisir à Arnaud Montebourg. Notre centre d’appels contacte chaque jour les auditeurs pour leur faire écouter des extraits de titres et leur demander s’ils aiment cette chanson, s’ils en veulent davantage ou, à l’inverse, s’ils commencent à en être lassé. Cela nous permet de définir nos rotations.

Etre leader, cela vous donne un avantage sur le marché publicitaire ?

Oui, il va y avoir des conséquences sur la publicité. Nous sommes passés devant RTL malgré la période électorale cela veut dire qu’à la rentrée, l’écart devrait être encore plus significatif. L’audience c’est ce qui détermine le chiffre d’affaires. C’est une très bonne nouvelle sur le plan business. Dès maintenant, on va pouvoir capitaliser sur les gros mois de la rentrée. Pour l’heure, il est difficile de donner une prévision de chiffre d’affaires mais il y aura un impact que j’espère significatif dès septembre, comme nous sommes leaders sur les 25-49 ans et que c’est la cible la plus recherchée des annonceurs publicitaires. Le mois de mai a été catastrophique en publicité pour tous les médias, et aujourd’hui les annonceurs ont besoin de destocker.

Des changements à la rentrée  ?

Cauet et Manu sont renouvelés. On ne change pas une équipe qui gagne. On va s’améliorer pour être encore plus modernes, coller aux attentes de nos auditeurs, être plus interactifs. L’émission de Cauet et sa libre antenne le soir marchent très bien car il y a beaucoup d’interactivité. Manu, lui, double le salaire de plusieurs auditeurs chaque matin. C’est très sympa en cette période de crise. Cela fait un treizième mois. En ces temps difficiles, cela plaît beaucoup. On pense aussi améliorer nos tranches locales. Nous sommes actifs dans 150 agglomérations, c’est une force par rapport à d’autres radios comme RTL qui ont le même programme sur l’ensemble du territoire.

viaJean-Paul Baudecroux (NRJ) : « A la rentrée, l’écart devait être encore plus significatif avec RTL », Actualités.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :