News

Iran : un journaliste de l’AFP expulsé

Le chef de rédaction de l’Agence France-Presse (AFP) à Téhéran, Jay Deshmukh, a été expulsé vendredi par les autorités iraniennes qui n’ont pas donné d’explication officielle à cette décision.
Le PDG de l’AFP, Emmanuel Hoog a immédiatement et officiellement protesté auprès des autorités iraniennes à Téhéran et à Paris. « Je tiens à exprimer ma plus vive indignation. L’AFP est particulièrement attachée à une couverture rigoureuse et équilibrée de l’actualité en Iran comme partout ailleurs dans le monde. Jay Desmukh, comme l’ensemble du bureau de Téhéran a accompli à cet égard un travail formidable et d’un professionnalisme reconnu de tous. Frapper ce journaliste et l’AFP, comme les autorités iraniennes viennent de le faire, est donc totalement injuste et injustifiable » a affirmé Emmanuel Hoog.
M. Deshmukh et dix autres correspondants de la presse étrangère s’étaient vu retirer leurs cartes de presse le 15 février, au lendemain de la première manifestation significative de l’opposition à Téhéran depuis un an, largement couverte par l’AFP et la plupart des médias internationaux. « Jay est un professionnel chevronné d’une grande rigueur, son expulsion est incompréhensible et inadmissible. Les journalistes de l’AFP à Téhéran font un travail exemplaire », a déclaré le directeur de l’Information de l’AFP, Philippe Massonnet.
Agé de 40 ans, de nationalité indienne, Jay Deshmukh était en fonction à Téhéran depuis janvier 2009. Entré à l’AFP en 2001 comme correspondant à Bombay, il a occupé différents postes en Inde avant de passer quatre ans au bureau de l’AFP à Bagdad (2005-2008).

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :