News

Honneur à l’imaginaire au Salon du livre et de la presse jeunesse

Des héros du monde entier, des dédicaces, des expositions, un festival du film d’animation, des ateliers : le Salon du livre et de la presse jeunesse, le plus grand rendez-vous annuel d’un secteur en plein boom, ouvre ses portes mercredi à Montreuil jusqu’au 6 décembre.

« Maman, je ne veux pas rater le Salon ! », pourrait entonner le jeune public… De l’album pour les petits au roman pour adolescent, du manga à l’ouvrage d’art pour enfants, des dizaines de milliers de livres pour tous les goûts seront à découvrir lors de cette 26e édition.

Plus de 330 exposants, éditeurs, auteurs, illustrateurs et scénaristes se retrouveront ainsi à Montreuil (Seine-Saint-Denis) où sera organisé pour la première fois un festival du cinéma d’animation, AniMix, avec courts métrages, films d’illustrateurs, pilotes de séries animées ou de longs métrages.

Plus de 150.000 personnes ont visité le Salon l’an dernier.

Princes et princesses sont les invités d’honneur en 2010. Les contes sont souvent détournés avec humour par les auteurs modernes. Une exposition, « La vie de château », réunira une centaine d’illustrations originales de 13 artistes.

« Princes et princesses font toujours autant rêver les enfants. Mais, aujourd’hui, le Prince n’est pas toujours charmant et la Princesse pas toujours mièvre », s’amuse Sylvie Vassallo, directrice du Salon.

« Nous avons voulu décortiquer le conte, apporter du recul, avec des jeux, des oeuvres et des rencontres : la place de la femme, le rôle du miroir, celui des escaliers et du labyrinthe, le baiser, les lits… », explique Sylvie Vassalo à l’AFP.

Plusieurs artistes illustrent aussi les universels « Il était une fois », « Ils se marièrent » et « Eurent beaucoup d’enfants ».

Cette année, le Salon regardera résolument hors des frontières avec la librairie Europa et une trentaine d’écrivains et d’illustrateurs venus de plus de quinze pays.

L’objectif ? Faire découvrir au public d’autres littératures jeunesse et cultures des mots et des images. C’est aussi, pour les éditeurs étrangers, promouvoir les traductions de leurs auteurs en français.

Aujourd’hui, les trois poids lourds européens de la littérature jeunesse sont la France, la Grande-Bretagne, qui depuis « Alice au pays des merveilles » tient le haut du pavé du fantastique, et l’Allemagne.

En Espagne, Italie et Grèce, elle est moins développée mais se réveille ainsi que celle de l’Europe de l’est, qui reste encore timide.

Un projet de labellisation a été présenté à la Commission européenne pour faire circuler le Salon et pérenniser la participation des Européens à cette manifestation.

Hors Vieux continent, les Etats-Unis sont les premiers pourvoyeurs d’ouvrages pour adolescents, secteur qui a explosé ces dernières années.

Cette production « jeune adulte », locomotive de l’édition jeunesse, sera particulièrement présente à Montreuil. Un espace « Juke-box » ados lui est notamment consacré.

Connue depuis longtemps dans le monde anglo-saxon sous le vocable « young adults » ou « cross-age », cette littérature, née avec « Harry Potter » et consacrée par « Twilight », est faite pour les ados mais reste appréciée des lecteurs jusqu’à 25 ans ou plus.

Des éditeurs français ont développé des collections de qualité conçues spécialement pour les 15-25 ans : « Black Moon », « DoAdo », « Macadam », « Scripto », « Milady »…

Le programme détaillé du Salon est accessible sur le site www.salon-livre-presse-jeunesse.net. L’entrée sera gratuite pour tous lors de la nocturne du vendredi 3 décembre.

Pub

1 Comment on Honneur à l’imaginaire au Salon du livre et de la presse jeunesse

  1. Je vous remercie pour votre post… Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :