News

Grève Radio France lundi : Jean-Luc Hees

Mesdames, Messieurs,

Un préavis de grève de 24 heures a été déposé par certaines organisations syndicales pour la journée du 18 juin, lendemain du second tour des élections législatives. La direction de Radio France a tenté, en réunion de négociation, de faire valoir que le motif annoncé de cet arrêt de travail – les redéploiements au sein de l’entreprise – ne correspondait en rien à la réalité des ambitions affichées de notre groupe. En vain. Les organisations appelant à la grève ont donc pris la responsabilité de priver les auditeurs de nos stations de l’information dont ils ont besoin au lendemain d’un moment essentiel de notre vie politique. La direction de Radio France regrette cette décision, d’autant qu’elle ne reconnaît nullement son projet de modernisation de l’entreprise dans la communication syndicale faite autour de cette journée d’action. La direction rappelle que son projet de redéploiement, axé aujourd’hui sur le développement des nouveaux médias, et demain sur l’extension du réseau France Bleu, sur l’exploitation du futur auditorium et sur la nouvelle organisation des achats, repose sur un périmètre d’emploi constant garanti par notre Contrat d’Objectifs et de moyens, signé avec l’état. Il ne s’agit pas d’une « restructuration » ou d’un « plan social déguisé» mais bien d’une démarche de modernisation assurant à l’ensemble des personnels de Radio France des garanties d’avenir et d’extension du service public de la radio.

Jean-Luc HEES

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :