News

Grève : Préavis maintenu à France Télévions pour dimanche

La direction de France Télévisions a assuré samedi qu’elle mettrait « tout en oeuvre pour limiter les perturbations des soirées électorales » dimanche sur France 2 et France 3, au soir du premier tour des régionales, alors que la CGT, majoritaire, a déposé un préavis de grève.L’impact de la grève sur les soirées électorales sur les antennes de France 2 et France 3 ne pourra être connu que dimanche dans l’après-midi.

TF1 a de son côté prévu une soirée électorale, de 19h30 à 21h00, avec de nombreux invités politiques.

Dans un communiqué, France Télévisions affirme qu’elle « mettra tout en oeuvre pour limiter les perturbations afin que les téléspectateurs puissent bénéficier, dans les meilleures conditions, du travail d’information de l’ensemble des rédactions du service public ».

La CGT, majoritaire, a déposé un préavis de grève reconductible à compter de samedi soir à minuit après l’échec des négociations sur la renégociation des conventions collectives pour les 11.000 salariés de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO).

Aucune nouvelle réunion n’était prévue entre la direction et la CGT samedi.

La direction « regrette cette situation mais estime qu’un certain nombre de revendications formulées dans le préavis de grève ne peuvent pas faire l’objet d’un compromis ». « Le remplacement systématique des départs à la retraite ou encore le report du calendrier des négociations au-delà de la date du 7 juin, fixée par la loi, ne sont pas envisageables », poursuit-elle, en appelant « toutes les organisations syndicales à poursuivre sereinement la négociation ».

Direction et syndicats ont entamé en janvier des négociations pour une nouvelle convention collective, qui doivent aboutir avant le 7 juin. Cette nouvelle convention entre dans le cadre de la loi réformant l’audiovisuel public qui a transformé France Télévisions, auparavant constituée d’une quarantaine de sociétés, en une entreprise commune.

Les négociations ont bloqué vendredi notamment sur la demande de la CGT de revenir sur la « généralisation du forfait jour », considérée par le syndicat comme « une remise en cause des 35 heures ».

En mars 2008, un prévis de grève avait déjà menacé la couverture des élections municipales sur les antennes du groupe public. La soirée s’était déroulée normalement mais il avait été précisé à l’antenne que l’émission avait été réalisée notamment par du personnel gréviste.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-Greve-a-France-Televisions-la-direction-veut-limit.htm?&rub=13&xml=newsmlmmd.c721681f7c9a7b1e6a58656d4ab0f24a.481.xml

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :