News

France Info : Déclaration de Pierre de Bousquet de Florian sur un campement d’Afghans

France InfoPierre de Bousquet de Florian, préfet du Pas-de-Calais était l’invité de France Info ce mardi 29 septembre à 8h36. Pierre de Bousquet de Florian, préfet du Pas-de-Calais, déclare :  » il y a deux opérations de démantelèment d’ici la fin de la semaine. L’une est en cours.. Il s’agit d’un campement d’Afghans en cours de démantèlement »


Pierre de Bousquet de Florian, préfet du Pas-de-Calais, déclare :  » il y a deux opérations de démantelèment d’ici la fin de la semaine. L’une est en cours.. Il s’agit d’un campement d’Afghans en cours de démantèlement … »
Après avoir étudié au lycée de Saumur, titulaire d’une licence de droit de l’université Paris II Panthéon-Assas, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, Pierre de Bousquet de Florian est issu des rangs de l’ENA et est un proche de Jacques Chirac.

. 1995-1998 : Conseiller technique chargé de l’outre-mer et de l’aménagement du territoire à la présidence de la République
. représentant personnel en Andorre du président Jacques Chirac, coprince d’Andorre, de 1997 à 1999.
. préfet de la Mayenne en avril 1999
. septembre 2002 : directeur de la DST
. juin 2007 : quitte la DST et devient préfet des Hauts-de-Seine.
. 6 janvier 2009 : nommé préfet du Pas-de-Calais.

Nicolas Sarkozy lui reprocherait d’avoir enquêté sur ses prétendus comptes occultes et d’avoir conclu à une manipulation sans jamais l’en informer. Son ministre de tutelle Dominique de Villepin avait alors demandé une enquête.
Convoqué en qualité de témoin par les juges, le 21 janvier 2005, Pierre de Bousquet de Florian a minoré l’importance des investigations effectuées. Il a parlé d’un simple « recueil de renseignements » qui a exclu toute « audition » ou « filature ». Le directeur de la DST jugeait « délirante » l’hypothèse d’une surveillance de Nicolas Sarkozy. La DST n’aurait entrepris aucune écoute « des dirigeants d’entreprise ni des hommes politiques » cités par les « articles de presse ».
Lorsque Dominique de Villepin était ministre de l’intérieur, une cellule de la DST a travaillé sur l’affaire Clearstream 2 autour du commissaire divisionnaire Jean-François Gayraud. L’équipe est maintenant dispersée.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :