News

France 24 : une collaboratrice de Christine Ockrent entendue par la police

Une proche collaboratrice de Christine Ockrent, la directrice générale de France 24, a été placée en garde à vue de mercredi à jeudi à Paris, dans le cadre d’une enquête pour piratage informatique, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

Cette collaboratrice, qui fait l’objet d’une procédure de licenciement de France 24, est soupçonnée d’avoir consulté, sans autorisation, des données informatiques confidentielles dans le serveur de l’Audiovisuel extérieur français (AEF, qui coiffe France 24, RFI et une partie de TV5 Monde).

Elle a été placée en garde à vue dans les locaux de la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information mercredi, et en est sortie le lendemain, a-t-on précisé de même source, confirmant une information de Libération.

L’ancienne collaboratrice de Christine Ockrent avait déjà été entendue comme témoin dans cette affaire déclenchée par une plainte d’AEF déposée en octobre au parquet de Nanterre.

Le patron d’AEF, Alain de Pouzilhac, en guerre ouverte avec Christine Ockrent, avait peu goûté de retrouver dans le Canard Enchaîné une note confidentielle du directeur financier d’AEF.

L’ancienne collaboratrice de Christine Ockrent avait reconnu devant les policiers « avoir consulté le serveur de l’AEF de chez elle, mais niant avoir espionné quiconque et encore moins pour le compte de Christine Ockrent », selon son avocat, Me Richard Forget.

Depuis la révélation de cette affaire, Mme Ockrent réfute sur toutes les ondes « des allégations attentatoires » à son « honneur ». Elle a récemment été désavouée par le personnel de France 24 mais se refuse à quitter son poste.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :