News

FC Nantes : Pascal Praud (ancien journaliste de TF1) va quitter le club

Ancien journaliste à TF1, Pascal Praud était directeur général délégué du club de football nantais depuis janvier 2008. Il devrait quitter ses fonctions très prochainement.

L’histoire tire à sa fin. Dans les jours qui viennent, Pascal Praud va quitter le FC Nantes. La rupture n’est pas encore entérinée, mais Waldemar Kita l’a décidée. L’hospitalisation du président a sans doute retardé l’échéance, mais ne l’a en aucun cas dissuadé de rompre avec son Directeur général délégué. Aujourd’hui, celui-ci pourrait être amené à s’exprimer une dernière fois, officiellement, au nom de la maison jaune, devant les caméras d’une équipe de Stade 2, venue tourner un sujet sur le monument en péril. Mais dès le début de semaine, Pascal Praud devra, comme Claude Robin mardi dernier, libérer son bureau de la Jonelière.

S’il a démenti, hier, avoir été informé de quoi que ce soit concernant son avenir, l’ancien journaliste de TF1 nous a aussi fait cette précision : « si ça devait arriver, je serais sans doute le dernier au courant. » En même temps, l’homme est suffisamment subtil pour avoir senti le coup venir. Depuis de longues semaines, son influence déclinait à mesure que croissait celle de Franck Kita, autre Directeur général, et de Gilles Favard, conseiller du président.

Cette rupture, c’est la fin d’une collaboration vieille de dix ans. Avant de le rejoindre comme salarié au FC Nantes, Pascal Praud avait travaillé pour le PDG de Cornéal, sur des missions ponctuelles de communication. C’est d’ailleurs d’abord en qualité de conseiller extérieur que l’aventure FC Nantes a commencé. Mais en janvier 2008, il rejoignait l’organigramme.

L’échec de ce club qui a bercé sa jeunesse, comme il aime à le rappeler, est bien sûr un peu le sien. Car s’il est une personne qui, dans l’entourage de Waldemar Kita, devait l’éclairer sur les réalités nantaises, c’était bien lui. Or, Pascal Praud s’est fourvoyé dans de nombreux domaines. D’abord, en oubliant que, plus encore que des résultats, le public nantais attendait de retrouver une marque de fabrique, un style, une singularité. Il en convient aujourd’hui, mais, trop tard.

Ensuite, en ne parvenant pas à arrondir la communication d’un homme d’affaires montant dans les tours à la moindre contrariété. Enfin, en commettant sans doute une erreur d’appréciation : celle de se croire arrivé en terrain conquis, auprès des partenaires économiques ou des médias. Or, celui qui devait faire du lien est rapidement devenu celui qui les Nantais adorent détester, certains supporters l’accusant d’empêcher les journalistes nantais de faire leur travail ou le prenant à partie en direct à la radio.

Yves Ribardière, intendant de la Jonelière recruté sur les conseils de Christian Larièpe, va également quitter le FC Nantes dans les jours prochains.

Sur le plan sportif, Jean-Marc Furlan dirigera une dernière fois les Canaris, ce soir à la Beaujoire contre Bastia (25e journée de Ligue 2) avant d’être remplacé – c’est une certitude – par Baptiste Gentili. L’ancien adjoint de Michel Der Zakarian, de juin 2007 à septembre 2008, fera son retour sur le banc vendredi prochain, à Nîmes.

Pascal Praud, FC Nantes, football, journaliste, tf1, Waldemar Kita, Stade 2, Gilles Favard, Franck Kita,Yves Ribardière, Christian Larièpe, Jean-Marc Furlan
Ouest France

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :