News

Eric MAZET, journaliste animateur radio, dénonce le rôle joué par Sud Radio dans le « dérapage antisémite »

Eric MAZET, journaliste animateur radio, dénonce le rôle joué par Sud Radio dans le « dérapage antisémite » de l’émission Liberté de Parole du 22 août dernier, qualifié d’incitation à la haine raciale par le CSA.
Pour mémoire, lors de cette émission de libre antenne, le débat initialement soumis aux auditeurs a été détourné pour devenir « DSK est-il protégé par le lobby juif ».
Eric MAZET souhaite revenir sur les conditions qui ont conduit à ce dérapage ; notamment les consignes qu’il a reçues avant l’émission pour le pousser à « faire de la provoc’ » pour « faire du buzz. Pendant l’émission, c’est par sms qu’il est invité à orienter les débats sur le terrain de l’antisémitisme ».
Il dénonce également l’attitude de la station qui, d’après lui, n’assume pas ses responsabilités :

 « Ils ont tout fait pour que ce genre de dérapage se produise et ils m’ont félicité après l’avoir obtenu. Ce n’est qu’après l’intervention du CSA que la station m’a désigné comme l’unique responsable de ce dérapage. »
« J’ai commis une erreur, et je n’essais pas de fuir mes responsabilités. Mais J’ai l’impression d’avoir été instrumentalisé.
« Je refuse de jouer le rôle du bouc émissaire pour Sud Radio qui n’assume pas la ligne éditoriale qu’elle s’est fixée et veux faire de la communication à mes dépens. Car en donnant la parole aux auditeurs avec pour seul mot d’ordre « Ouvrez-la ! » matraqué par les jingle et placardé sur toutes les affiches, en se fixant pour seul objectif de faire du « buzz » en étant provoc’ et racoleur, on ne peut pas jouer les vierges effarouchées… »

Chronologie des faits
– Le 10 aout 2011 : Sud Radio commence à émettre sur Paris et sa région et vient concurrencer les grandes stations privées nationales (catégorie E).
– Le 18 août 2011 : Sud Radio lance sa nouvelle grille de programmes et une nouvelle stratégie.

L’accent est mis sur la parole donnée aux auditeurs et la volonté de « cesser le politiquement correct », d’où un nouveau slogan « Ouvrez-la ! ».
– Le 22 août 2011 : Un auditeur de la Matinale de Robert Ménard prétend que « DSK est protégé par les juifs ». Le sujet est repris à l’antenne par Eric MAZET dans l’émission de libre antenne Liberté de Parole.
– Le 31 août 2011 : le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) décide de mettre en demeure Sud Radio pour « propos discriminatoires » à la suite de cette émission.
– Le 1er septembre 2011 : En réaction à la décision du CSA, Sud radio annonce la mise à pied conservatoire d’Eric Mazet.
– Le 7 septembre 2011 : les dirigeants de Sud Radio sont entendus par le CSA.

Parcours d’Eric Mazet
Éric Mazet est né en 1972 en banlieue parisienne. Il intègre, en 1994, le groupe NRJ où il occupe le poste de journaliste présentateur sur l’antenne nationale. Spécialiste des stars, il interviewe alors les plus grandes stars internationales (Whitney Houston, Janet Jackson, les Rolling Stones…).
En 1996, il entre dans le groupe Start (Sud Radio Groupe) et rejoint L’Équipe du matin, émission phare de la station de radio Vibration.
À partir de septembre 2002, il est la vedette de l’émission matinale de la station Ado FM. C’est à cette époque qu’il est élu par un jury de jeunes auditeurs 4e meilleur animateur radio français pour les jeunes par la revue Stratégies (il est devancé par Arthur, Maurad et Difool).

Éric Mazet intègre la station Sud Radio en 2006 et crée Liberté, Égalité, Eric Mazet, une émission du soir dans laquelle il se confronte aux auditeurs les plus durs sur des sujets brûlants de l’actualité ; il donne son avis sur tout et créé un concept unique d’opposition entre un journaliste et ses auditeurs. Puis il enchaine avec le Mazet Show (2007). Ces deux émissions remporteront un franc succès.
Il accède finalement aux matinales de Sud Radio en 2008 et présente Sud Info Matin. Il y interviewe pendant 20 minutes les grandes personnalités politiques qui font l’actualité (François hollande, Martine Aubry, Ségolène Royale, Xavier Bertrand, Dominique de Villepin, Lionel Jospin, jean François Copé, François Bayrou, Rachida Dati, Manuel Valls, Marine Lepen…).

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :