News

Echec des négociations pour un accord collectif à France Télévisions, Actualités

Les négociations avaient pour but d’unifier les statuts dans le cadre de l’entreprise unique. Le nouveau dispositif n’en sera pas moins appliqué à partir du 1 er janvier.

Les négociations entre la direction de France Télévisions et les syndicats en vue d’harmoniser les statuts des 8.000 salariés employés à des fonctions techniques et administratives (PTA) n’ont pas abouti. Les deux parties avaient jusqu’à hier soir pour signer l’accord, qui portait sur la renégociation de la nomenclature des emplois et les grilles de classification et les rémunérations.

Conséquence directe de cet échec  : la direction de France Télévisions appliquera, à partir du 1er janvier prochain, le dispositif tel qu’il avait été négocié avec les syndicats, mais sans accord final. « Je regrette qu’il n’y ait pas de signature. Mais je ne considère pas que c’est un échec, car on arrive à un texte qui est le fruit d’un travail collectif. Il propose beaucoup de garanties et les syndicats ont acté qu’il y avait des avancées significatives », réagit Patrice Papet, directeur général délégué de France Télévisions en charge de l’organisation, des ressources humaines et de la communication interne.

Ce dispositif prévoit notamment la fin de la progression automatique des salaires à l’ancienneté. Mais la direction propose plusieurs garanties concernant les salaires.

Devant le refus de la CGT (37 % des voix des salariés) de signer, connu depuis le début des négociations par la direction du groupe, France Télévisions avait au minimum besoin de l’accord de la CFDT, qui a 21 % des voix. « La CGT dénonce cet échec de la méthode, dont la direction porte l’entière responsabilité. La direction a pris le risque de tenter d’isoler la CGT ,1er syndicat de l’entreprise, en préférant miser sur le corporatisme. La CGT n’acceptera pas que la direction impose une gestion unilatérale dans une entreprise publique telle que France Télévisions. Les négociations doivent se poursuivre loyalement jusqu’à leur terme », a indiqué le syndicat dans un communiqué diffusé ce matin.

Cette négociation avait été entamée en mars dernier, dans le cadre de la construction de l’entreprise unique France Télévisions, prévue par la loi du 5 mars 2009. Les discussions avaient pour but d’harmoniser les statuts des salariés, issus des différentes entreprises (France 2, France 3…) qui composaient le groupe avant la promulgation de la loi. Un texte concernant les journalistes avait été signé l’année dernière.

viaEchec des négociations pour un accord collectif à France Télévisions, Actualités.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :