News

Delphine Ernotte veut protéger les droits de «Plus belle la vie»

Par Enguérand Renault Publié

La présidente de France Télévisions demande des contreparties à la vente de Newen à TF1.

Invitée du colloque NPA-Le Figaro, la présidente de France Télévisons n’a pas mâché ses mots. Elle ne conteste pas le mouvement de concentration qui a conduit TF1 à racheter Newen, le producteur de «Plus belle la vie», le feuilleton à succès de France 3.

En revanche, elle demande en contrepartie que les règles changent. Elle réclame que les obligations de production indépendante de France Télévisions soient alignées sur celles du privé. Aujourd’hui, le groupe audiovisuel public doit confier 95 % de ses œuvres à l’extérieur, contre 75 % pour ses concurrentes privées TF1 et M6. Delphine Ernotte veut aussi obtenir un partage des droits de propriété intellectuelle sur les œuvres financées et qui sont devenues des marques identifiant clairement une chaîne. L’enjeu est gros. Pour «Plus belle la vie», le groupe public a dépensé plusieurs centaines de millions d’euros depuis le lancement du feuilleton en 2004. Elle veut enfin obtenir des parts de coproduction sur l’exploitation des fictions après leur diffusion sur France 3, c’est-à-dire en cas d’exportation du programme ou de revente à d’autres chaînes.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :