News

Delphine Ernotte : motion de défiance

Au lendemain du vote massif d’une motion de défiance à l’encontre de la présidente du groupe audiovisuel public, les journalistes des rédactions nationales débutent ce mercredi une grève de 24 heures.

Ce mercredi, trois syndicats, la CGT, FO et le Syndicat national des journalistes (SNJ) ont appelé l’ensemble des salariés de France Télévisions à une grève de vingt-quatre heures dont l’obectif est de protester contre un projet de réforme en profondeur de l’audiovisuel public préparé par le gouvernement.

Mardi, les journalistes des rédactions nationales de France Télévisions ont approuvé, à 84 % la motion de défiance mise au vote contre Delphine Ernotte. Les journalistes ne lui font pas confiance «pour préserver la qualité et les moyens de l’information à France Télévisions». La présidente Ernotte est sommée par le gouvernement de réduire de 50 millions les dépenses du groupe en 2018, sur un budget global de près de 3 milliards d’euros.

Lundi, dans un courriel adressé à l’ensemble des salariés, Delphine Ernotte assurait prendre ce vote «au sérieux». Mais, dans le même temps, elle acte les changements à venir. «Je sais combien certains chantiers peuvent être difficiles, mais ils sont nécessaires», expliquait-elle.

Distraire fait partie de nos missions de service public, mais nous estimons qu’offrir une information rigoureuse et de qualité passe avant», estime Clément le Goff, le président de la SDJ de France 2.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :