News

Décès de Calvin Russell dimanche

Le chanteur et guitariste Calvin Russell, dont le blues-rock texan avait connu un certain succès en Europe dans les années 1990, s’est éteint dimanche à l’âge de 62 ans, a annoncé sa famille. Celui qui avait tâté de la prison et écumé tous les bouges du Texas des années durant a succombé à un cancer du foie dans sa propriété de Garfield, précise lundi le quotidien d’Austin « The American-Statesman ».

Reconnaissable à son chapeau de feutre beige aux bords découpés coiffant une vraie gueule de pirate, Calvert Russell Kosler avait été condamné adolescent à de la prison ferme pour possession de marijuana et faux et usage de faux. A la fin des années 60, le jeune auteur-compositeur en herbe avait été un temps le protégé de la légende du folk Townes Van Zandt.

Après avoir sillonné des années durant les petits bars honky tonk du centre du Texas, ce natif d’Austin connut enfin une percée en 1989, grâce au Français Patrick Mathé, patron du label New Rose, qui assista à un concert donné pour la fête d’un ami. Quelques mois plus tard, « A Crack in Time » connaissait un certain succès en France et dans le reste de l’Europe, se vendant à plus de 100.000 exemplaires.

Après une condamnation en 1995 à huit ans avec sursis pour possession de cocaïne, Russell quitta ses quartiers européens pour regagner son Austin natale, avec sa femme Cynthia et son fils Justin.

Le musicien avait joué pour la dernière fois en novembre dernier au bar « Giddy Ups » à Manchaca (15km au sud-ouest d’Austin). « Il devait même pas peser 45 kilos et il souffrait, mais il a quand même joué quatre chansons », a témoigné au « Statesman » Leland Waddell, son batteur de longue date. « On savait qu’il était au plus mal, mais savoir que le dernier clou a été enfoncé, ça fait toujours un choc. Avec lui, on a voyagé dans le monde entier et maintenant notre ami n’est plus là ».

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :