News

Deauville, la radio cocktail FM parle des femmes congolaises violées

Freddy Mulongo et Ly de l'Agence Chinoise en France. Photo Réveil-FM, Henri Martin

Après 20 ans de radio en France et République démocratique du Congo, je demeure foncièrement un radioteur. J’aime la radio. La radio, c’est la vie. La radio a cette faculté d’atteindre les gens là où ils sont sans beaucoup d’effort, il suffit de tourner le bouton du récepteur pour écouter des voix qui vous bercent, vous informent, vous interrogent voire interpellent. La radio est fascinante y travailler à l’intérieur, elle est parfois très épuisante.

Avec la consoeur Yu de l’Agence Chinoise en France, nous sommes invités à la radio Cocktail FM où chacun parle de son pays et de l’attente par rapport au G8 qui se tiendra du 26 au 27 mai à Deauville. Sur les ondes de Cocktail FM, pour la République démocratique du Congo, mis à part la dictature totalitaire qui y règne, la confiscation des pouvoirs par des apparatchiks joséphistes, la chosification des congolais par un pouvoir cruel et décadent, le plus urgent serait de stopper le viol des femmes-1100 femmes violées par jour. Le viol est utilisé comme arme de guerre.

Cocktail FM est une radio régionale diffusant en Normandie. Créée en 1987, cette station de radio est initialement située à Lisieux, avant de prendre de l’importance et d’être transférée à Caen. Le siège se trouve néanmoins à Deauville. Écoutée par plus de 100 000 auditeurs par semaine et conserve donc son titre de première radio indépendante du Calvados.

Cocktail FM a pour slogan « C’est Vous ! ». Son format est « Adulte contemporain »… proche des préoccupations de ses auditeurs avec de nombreuses rubriques, de nombreux rendez-vous d’information…

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :