News

CSA : Publicité TV et radio pour les jeux en ligne, décision en juin

Le Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA) rendra entre le 1er et le 15 juin ses conclusions sur les conditions dans lesquelles les opérateurs de jeux en ligne pourront faire de la publicité et des parrainages à la radio et télévision, a-t-il annoncé vendredi.Le gendarme de l’audiovisuel avait lancé le 23 avril une consultation publique sur le sujet, qui s’achève ce vendredi.

Cette consultation propose plusieurs options aux opérateurs de jeux en ligne.

Pour la télévision, elle en soumet trois. Selon la première, toute publicité et parrainage seront interdits de 6 à 9 heures, de midi à 14 heures et de 17 heures à 21 heures les lundi, mardi, jeudi et vendredi; et les mercredi de 6 heures à 23 heures.

Selon la deuxième option, la publicité sera interdite à la TV de 5 heures à 22H30 et la troisième propose d’interdire la publicité sur cette même tranche, mais accorde des autorisations exceptionnelles à l’occasion des retransmissions sportives, hippiques, ainsi que cinq minutes avant et après ces programmes.

Pour les radios, le CSA a soumis deux options. Selon la première, la publicité est interdite de 17 heures à minuit. La seconde option est plus souple, car si la publicité est interdite de 17 heures à minuit, des autorisations sont envisagées lors de la retransmission de compétitions sportives, de courses hippiques ainsi que cinq minutes avant et après ces programmes.

En outre, le CSA préconise que tous les messages publicitaires respectent les lois sur la protection des mineurs. Selon une première option, les messages ne doivent pas « laisser penser que les mineurs peuvent jouer ». Une autre option propose de mentionner dans tous les messages publicitaires télévisés que ces jeux sont interdits aux mineurs.

Ces propositions ont été jugées par certains intervenants « d’une extrême sévérité », mais le CSA souligne que sa mission première est la défense de l’enfance et du jeune public, ainsi que la lutte contre les opérateurs illégaux.

Après avoir obtenu un « agrément » pour cinq ans de l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel), chargée d’attribuer ces licences, les opérateurs seront autorisés à faire de la publicité dans les médias. Les premières licences devraient être délivrées début juin avant la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud (11 juin – 11 juillet).

Le Parlement a définitivement adopté le 6 avril le projet de loi sur l?ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d?argent et de hasard en ligne (paris sportifs et hippiques, poker). Le Parti socialiste a saisi le Conseil constitutionnel, qui devrait se prononcer la semaine prochaine.

Selon Paul Bougnoux de Largillière Finance, le chiffre d’affaires des jeux en ligne devrait s’élever à 300 millions d’euros en 2010 et atteindre 1,7 milliard d’euros en 2014. Les investissements publicitaires, toujours selon ce spécialiste, sont évalués de 200 à 250 millions d’euros sur trois ans.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :