News

Charlie Hebdo : Luz annonce son départ du journal satirique

Le dessinateur Luz confirme les rumeurs du week-end sur son départ, en septembre, de l’hebdomadaire satirique. Dans une interview à Libération, il justifie sa décision décrivant six mois éprouvants depuis l’attentat.

Cette fois, c’est officiel. Le départ du dessinateur emblématique Luz de Charlie Hebdo, annoncé ce week-end sur le site de Mediapart, est confirmé par l’intéressé dans une interview au quotidien Libération. «Je ne serai plus Charlie Hebdo mais je serai toujours Charlie», affirme le dessinateur qui quittera le journal satirique en septembre prochain.

Dans l’entretien diffusé sur le site du quotidien, à paraître mardi, il revient sur les six mois difficiles depuis le terrible attentat de janvier qui a décimé la rédaction du journal satirique. Épreuve qu’il retrace dans une BD intitulée Catharsis, journal de bord des dernières semaines, publiée ce mercredi.

Son départ était devenu inévitable. «C’est un choix très personnel (…) C’est devenu une de mes obsessions après tout ce bazar, pour me reconstruire, de reprendre le contrôle de moi-même», explique-t-il. «Il faut pouvoir regarder le puzzle qui est par terre, pour retrouver un peu ses propres débris au milieu des débris»

«Chaque bouclage est une torture»

S’il part, ce n’est pas à cause de la situation difficile du journal – des divisions internes au sein de la rédaction qu’illustre la mise pied ce week-end de la journaliste Zineb El Rhazoui. «Si je me barre, c’est que c’est difficile pour moi de travailler sur l’actualité (…) Après les attentats, il a fallu recommencer très vite. Faire le numéro vert [celui avec Mahomet, ndlr], c’était très bien. (…) A un moment donné, ça a été trop lourd à porter. Il n’y avait plus grand monde pour dessiner: je me suis retrouvé à faire trois unes sur quatre. Chaque bouclage est une torture parce que les autres ne sont plus là. Passer des nuits d’insomnie à convoquer les disparus, à se demander qu’est-ce que Charb, Cabu, Honoré, Tignous auraient fait, c’est épuisant.»

«Beaucoup de gens me poussent à continuer, poursuit-il, mais ils oublient que le souci c’est l’inspiration. Si l’actu ne t’inspire plus, tu peux toujours dessiner, c’est presque pavlovien, mais tu vas refaire une idée que tu as déjà faite. Cette décision du départ elle est aussi dans cette angoisse: la peur d’être mauvais.»

Source : Charlie Hebdo : Luz annonce son départ du journal satirique

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :