News

Canal +, TF1 et M6 : l’union sacrée contre les géants du Net

Les patrons des trois principaux groupes privés de l’audiovisuel demandent une nouvelle fois aux pouvoirs publics de desserrer le carcan fiscal et réglementaire et en appellent à Aurélie Filipetti, ministre de la Culture, par une lettre commune.

L’union sacrée. Les dirigeants des trois plus importants groupes audiovisuels français, Bertrand Meheut pour Canal +, Nonce Paolini pour TF1 et Nicolas de Tavernost pour M6, ont mis de côté leurs différends pour écrire une lettre à Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication, comme l’a révélé le site lexpress.fr.

Ils reprennent dans cette missive un argumentaire bien rodé depuis quelques années. Le combat contre les géants américains d’Internet ne se déroule pas à armes égales. D’un côté, des groupes Internet mondiaux comme Google, Apple, Amazon et bientôt Netflix, qui optimisent les fiscalités européennes et qui agissent sur un marché de l’Internet dérégulé. De l’autre, des groupes audiovisuels français qui paient leurs impôts plus des taxes sectorielles et qui évoluent dans le cadre d’une réglementation extrêmement contraignante «datant des années 80».

Pour rééquilibrer la balance, les trois dirigeants demandent une nouvelle fois aux pouvoirs publics de desserrer le carcan fiscal et réglementaire. Cette demande maintes fois répétée n’a pas encore été suivie d’effet malgré la publication de très nombreux rapports. Bertrand Meheut, Nonce Paolini et Nicolas de Tavernost n’apprécient guère que leurs revendications n’aient toujours pas trouvé d’écho auprès du gouvernement, alors même que François Hollande rend visite aux patrons des géants d’Internet dans la Silicon Valley. Ils lui demandent donc d’engager un véritable «pacte de responsabilité dans le domaine de l’industrie de la création».

viaCanal +, TF1 et M6 : l’union sacrée contre les géants du Net.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :