News

Canal + : Le SIRTI appelle les pouvoirs publics

Rachat de Direct 8 et de Direct Star par Canal + : La concentration appelle de nouvelles obligations de Canal+ à l’égard des chaînes indépendantes.
Après la fusion TPS-CanalSat en 2007, « l’alliance » des chaînes Orange avec CANAL + en 2011, l’annonce du rachat du 60% du capital de Bolloré Média par CANAL + marque une nouvelle étape dans la réduction de l’espace concurrentiel du paysage audiovisuel français.
Au-delà du rôle du CSA et du recours à l’Autorité de la concurrence, c’est un thème à dimension politique qui ne doit pas rester la préoccupation des seuls spécialistes et professionnels.
La fondation du pluralisme des médias, c’est la diversité des éditeurs qui ne pourra se maintenir si l’hyper-concentration qui se met en place n’est pas plus sérieusement encadrée et régulée.
Cette concentration renforcera encore la position de CANAL + sur les marchés de la télévision gratuite et payante, tant pour acquérir les droits de diffusion pour ses propres chaînes que pour dicter les conditions notamment économiques de distribution des chaînes tierces.
Les dernières chaînes indépendantes thématiques, qui connaissent déjà la difficulté de négocier leur distribution et la juste rémunération de leurs contenus, pourraient bientôt être totalement marginalisées avant de disparaître une à une.
Le SIRTI appelle les pouvoirs publics à conditionner l’autorisation de la concentration à des obligations pérennes, renforcées au besoin par la loi et la réglementation, encadrant les relations du groupe CANAL+ avec les chaînes indépendantes. Les précédents engagements du Groupe CANAL +, lors du rachat de TPS, se sont avérés nettement insuffisants. Il leur ont manqué la volonté réelle du groupe concerné, la force juridique d’engagements ni clairs ni précis, et la volonté politique de les contrôler.
Au-delà d’un effet cosmétique, ils n’ont pas assuré l’équilibre des relations économiques entre le groupe CANAL+, et moins encore l’indispensable développement de leurs ressources.
Nous avons au contraire assisté à la diminution systématique des rémunérations des chaînes indépendantes, alors que la rentabilité du Groupe CANAL + a fortement progressé grâce à la fusion.
Un si grand pouvoir de marché, encore accru par la concentration annoncée, nécessite un plus grand encadrement du Groupe CANAL + et la définition de véritables obligations à sa charge. Agir pour le pluralisme et la diversification des éditeurs audiovisuels: c’est maintenant !
______________________________________________________________________
SIRTI
Syndicat Interprofessionnel des Radios et Télévisions Indépendantes
7 Villa Virginie – 75014 Paris – Tél : 01 45 43 80 05 / info@sirti.fm

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :