News

Benoît Hervieu nommé secrétaire général de l’AMARC

AMARCSantiago de Chile, 28 janvier 2014. Le Comité exécutif de l’AMARC a désigné le journaliste français Benoît Hervieu comme nouveau secrétaire général de l’association, fonction qu’il assumera dès le 10 février 2014. Il exercera cette charge dans un premier temps en tant que consultant externe, entre Paris et Montréal. La nomination a eu lieu le 4 décembre 2013, à Séoul, dans le cadre de l’Assemblée régionale Asie-Pacifique de l’AMARC et est le résultat d’un processus de recrutement lancé en juillet 2013.
La sélection a été effectuée par le Comité de gouvernance de l’AMARC composé d’Emmanuel Boutterin; Franklin Huizies, Ashish Sen, Maria Pia Matta et de l’expert externe Ernesto Lamas. Au cours de ce processus de recrutement, plus de 30 candidatures ont été reçues afin de combler le poste, et le comité a fait une étude approfondie des trajectoires de tout(e)s les candidat(e)s. Les entrevues avec les deux personnes qui ont été sélectionnées pour cette étape ont été réalisées par la présidente de l’AMARC Maria Pia Matta, alors que la décision finale a été prise par le Comité exécutif conformément aux critères adoptés par le comité de gouvernance de l’association.
Benoît Hervieu possède une vaste expérience en tant que journaliste, communicateur et militant pour la défense de la liberté d’expression et le droit à la communication, mis en exergue par son rôle à la tête du bureau des Amériques de Reporters sans frontières. C’est dans ce cadre qu’il a développé un partenariat stratégique entre RSF et l’AMARC, qui a abouti en une série de missions conjointes en faveur des journalistes et des radios communautaires persécutés ou harcelés, réussissant à maintes reprises à sauvegarder leur intégrité et positionnant aussi la radio communautaire comme acteur incontournable dans l’exercice du droit à la communication ainsi que comme vecteur clé de la diversité et du pluralisme dans les médias.
Son expérience acquise en tant que promoteur et défenseur de la liberté d’expression sera essentielle pour relever les défis auxquels que doit relever le Secrétariat général de l’AMARC en vue d’élargir et de fortifier la cause de la radio communautaire. L’un de ces défis portera sur le renforcement de la gouvernance démocratique interne de l’association, à travers une relation harmonieuse et équitable entre les différentes régions de l’AMARC, pour à la fois transformer les stratégies politiques en plans d’action ayant un impact social et politique élevé, et les critères pour la recherche des ressources qui permettront d’atteindre ces objectifs.
En août 2015, la 11e Assemblée générale de l’AMARC se tiendra dans la ville d’Accra, au Ghana, en Afrique, ce qui implique de grands défis au plan organisationnel, financier, politique et communicationnel. L’Assemblée est un moment politique sans égal en matière de débat démocratique, où l’on démontre la force de la convergence entre les composantes du mouvement et de l’organisation internationale caractérisant l’AMARC.
Ceci représente aussi un moment de grande visibilité pour l’AMARC, d’où il est possible d’extraire tout le potentiel communicationnel que possèdent nos radios communautaires en tant que producteurs d’information et contributeurs à la démocratisation du système médiatique. L’ère numérique nous offre d’intéressantes possibilités de changements, comme l’ont montré les mouvements de démocratisation sur les différents continents. Elle est également matière à une réflexion critique et à une action politique pour que ces changements prennent la voie de la justice sociale et la démocratie dans toutes nos régions.
L’agenda de la onzième Assemblée générale de l’AMARC doit s’accompagner d’une campagne énergique pour permettre à notre cause de se resituer dans le débat public de la société, ainsi que dans l’agenda politique des gouvernements et des agences internationales. Ce défi consiste à professionnaliser le travail accompli dans le domaine des législations au moyen de l’échange des pratiques exemplaires ainsi qu’en promouvant le respect des normes internationales ancrées sur les droits de la personne, dans la définition de cadres juridiques pour les radios communautaires.
Au nom du conseil d’administration international de l’AMARC, nous remercions Benoît Hervieu pour sa disponibilité au poste de Secrétaire général et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans son travail pour la cause de la radio communautaire, pour la démocratie, le pluralisme et la diversité dans l’espace des communications.
Maria Pia Matta

présidente de l’AMARC

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :