News

Bayard presse et édition : 50 départs volontaires envisagés

groupe bayardLe groupe Bayard (presse et édition) a annoncé jeudi dans un communiqué un plan de départs volontaires concernant « jusqu’à une cinquantaine » de salariés, dans le cadre d’une réorganisation du groupe. Un plan, « prévoyant des suppressions de postes », a été annoncé au comité d’entreprise, indique la direction, qui précise avoir pris l’engagement qu’il n’y aurait « aucun départ contraint ».



Bayard « envisage jusqu’à une cinquantaine de départs volontaires », ajoute le communiqué. Le groupe, qui édite notamment La Croix, Notre Temps, Pomme d’Api, Pèlerin, emploie 2.100 collaborateurs dans le monde, dont 1.600 en France.

Les suppressions de postes concerneront à la fois l’éditorial, le commercial, des fonctions support et des fonctions de direction, « prioritairement dans le pôle presse », a précisé le président du directoire de Bayard, Georges Sanerot. Aucune suppression de postes n’est prévue à l’étranger.

Dans un contexte de crise, les activités presse du groupe Bayard « n’ont pas échappé aux difficultés du secteur » en 2008, avec une baisse des ventes au numéro de 3% et un recul des recettes publicitaires, indique le groupe.

En revanche, le secteur de l’édition a enregistré de « bons résultats », avec un chiffre d’affaires en hausse de 5,5% en 2008, note-t-il.

Le groupe va mettre en place à compter du 1er septembre une nouvelle organisation autour de « 18 unités opérationnelles » et de « directions déléguées par public (jeunesse, senior, chrétien) et par métier ».

« Un de ses objectifs est de renforcer sa proximité avec les équipes, tout en anticipant l’évolution des métiers et en redéployant les ressources humaines dans l’entreprise », explique Bayard.

« Ce n’est pas un chamboulement total de l’entreprise, c’est plus l’invitation à un nouveau mode de fonctionnement à l’intérieur de nos différentes activités », a précisé M. Sanerot.

« Cela doit permettre d’accélérer la communication entre nos unités opérationnelles en France et à l’international, ainsi qu’entre nos métiers, pour être plus en phase avec les besoins de nos publics et savoir y répondre », a-t-il ajouté.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :