News

Bal de prétendants pour la reprise de Radio Nova

Radio Nova, la radio fondée par Jean-François Bizot, décédé en 2007, est à vendre. D’ici à la fin du mois de décembre, les candidats au rachat vont devoir se déclarer. Et ils sont très nombreux! Il y a d’abord les autres groupes de radios dont NRJ (NRJ Nostalgie, Chérie FM..), ou Nextradio (RMC, BFM). Ils veulent accroître leur empire. Aujourd’hui, il n’y a plus aucune fréquence FM à vendre en France. La seule possibilité de s’étendre est donc de racheter des concurrents. NRJ est très motivé. Il avait fait la danse du ventre pour racheter Virgin Radio au groupe Lagardère. Mais, celui-ci lui a refusé plusieurs fois.

Mais il n’y a pas que les concurrents qui regardent le dossier. Il y a aussi des hommes d’affaires qui veulent constituer un groupe de média, dont Didier Quillot, ex patron de Lagardère Active, qui serait sur les rangs. Il avait déjà déposé un dossier sur Sud Radio. Il pourrait y avoir aussi Fiducial, le groupe de services aux PME, qui s’est fait connaître l’an dernier précisément en rachetant Sud Radio.

La même famille que Libération

Surtout, il y a deux co-candidats sérieux issus du monde de la presse: Libération et Les Inrocks.

Pourquoi Libération? Parce que le nouvel actionnaire de Libération, Patrick Drahi, patron de SFR Numericable, a toujours dit qu’il voulait constituer un groupe multimédia autour de Libé avec de la presse, de la vidéo et de la radio. C’est la stratégie menée par Pierre Freidenraich, le patron de Libération.

Libération et Nova, c’est la même famille. C’est la même génération. Serge July et Jean-François Bizot, les fondateurs de Libé et de Nova sont des icônes des médias branchés, libertaires des années 70 et 80. C’est enfin le même public. Dans cette mouvance, il y a le financier Matthieu Pigasse qui détient à titre personnel Les Inrocks et qui passe ses journées à écouter les Clash. Matthieu Pigasse est un acheteur passionné de médias. Avec Xavier Niel et Pierre Bergé, il a déjà racheté Le Monde et l’Obs.

Le groupe Radio Nova est estimé entre 5 et 10 millions d’euros. Mais les enchères peuvent monter vite. Car la radio détient un réseau d’émetteurs qui couvre presque la moitié du territoire. Cela ça vaut très cher pour un groupe de radio. Nova c’est aussi près de 600.000 auditeurs, plutôt urbains, jeunes et branchés. Ca c’est une audience de rêve pour un journal comme Libération ou Les Inrocks.

viaBal de prétendants pour la reprise de Radio Nova.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :