News

Attribution de fréquences pour les radios : la colère de Scoop

Radio Scoop s’estime lésée par les décisions du CSA et lance dès aujourd’hui une mobilisation pour obtenir gain de cause.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient de rendre publique la liste d’attribution des 169 nouvelles fréquences pour Rhône-Alpes. Une décision primordiale pour les radios puisque cette révision n’intervient que tous les quinze ans.

Les 454 fréquences déjà exploitées ont été réattribuées à leurs détentrices.

Dans le Rhône, c’est Villefranche et Tarare qui bénéficient de la nouvelle donne (voir ci- dessous). Il n’y a pas de nouveauté sur Lyon où le paysage radiophonique est déjà bien varié.

Mais les décisions du CSA ont entraîné la colère de Radio Scoop. La radio locale la plus écoutée – même si ses audiences sont en baisse – a obtenu trois fréquences, à Tarare, Aubenas, et Bellegarde. « Soit une augmentation de notre zone de couverture de 30 000 personnes, ce qui est quasi nul » lance Alain Liberty, le directeur général des programmes. « On avait demandé Villefranche, Bourgoin-Jallieu, Chambéry, Annecy, Oyonnax et Valence. Sans compter Dijon et le Creusot, qu’on nous a déjà refusé. De l’ensemble des grandes radios régionales, Scoop est la seule et grande perdante du plan de fréquence. L’arrivée d’une concurrence supplémentaire sur sa zone de diffusion, sans que celle-ci puisse être compensée par un gain de nouveaux territoires, ne manquera pas de lui porter atteinte ainsi qu’à l’équilibre régional entre les radios ».

Scoop va solliciter un rendez-vous avec le président du CSA. « Nous demandons que le CSA s’explique sur ses décisions et sur ce que nous considérons comme une injustice ou une erreur » souligne dans un communiqué Daniel Perez, le fondateur et propriétaire de Scoop, radio qui emploie 70 salariés avec un chiffre d’affaires et un bénéfice à la hausse en 2010. » Sans réponse de la part du CSA, sans révision des attributions ou en cas de soupçons de favoritisme, Radio Scoop mobilisera son antenne et usera de tous moyens de recours, y compris judiciaires auprès du Conseil d’État ».

L’autre gros groupe radiophonique lyonnais, Espace, est lui satisfait des résultats de ce plan de fréquence. « Nous en avons obtenu neuf nouvelles, dont cinq pour Jazz radio » commente Julien Frégonara, directeur général, « ce qui permet au groupe de dépasser les 200 fréquences en France.

Satisfaction aussi à Hit & Sport avec deux fréquences à Bourgoin et Villefranche, « ça correspond à nos attentes » confie Laurent Chabbat.

RCF obtient, elle, une fréquence à Vienne, comme Radio Orient.

La qualité d’écoute de deux radios va être améliorée à Tarare. Outre Radio Scoop, RMC a en effet obtenu une fréquence dans la capitale de la mousseline.

Mais c’est à Villefranche qu’il y aura le plus de changements. En effet, le CSA a accordé trois nouvelles fréquences dans le Beaujolais. RTL va ainsi bénéficier d’une fréquence dédiée, tout comme Oui FM. La plus grosse nouveauté est l’arrivée de Hit & Sport, qui va proposer des programmes caladois. « Nous allons mettre en place un décrochage local, deux à trois heures par jour » annonce Laurent Chabbat, l’un des deux associés de Hit & Sport. « Nous aurons sur place des journalistes et des commerciaux. Nous prévoyons d’émettre depuis Villefranche à compter du 1 er septembre ».

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :