News

Arte va diffuser le 29 septembre « La cité du mâle »

Arte va diffuser le 29 septembre « La cité du mâle », un documentaire sur le rapport à la femme dans les banlieues qui avait été déprogrammé la semaine dernière en raison « de risques encourus par une personne liée au film », a annoncé mercredi la chaîne publique.

Arte a « procédé aux modifications permettant, en particulier, d’assurer de manière plus effective l’anonymat de certains protagonistes du film et d’éviter tout risque de diffamation ».

La chaîne va notamment « flouter » certains visages et éventuellement enlever des passages.

Le documentaire est co-produit par Arte et Doc en Stock. Il est réalisé par Cathy Sanchez.

Dans un communiqué séparé, Doc en Stock a précisé mercredi avoir « été alerté » par la « fixeuse » du documentaire, Nabila Laïb, qui avait « fait état de menaces sur sa personne et sur les siens si +La cité du mâle+ n’était pas déprogrammée ».

Cette journaliste, qui connaît le terrain et a aidé à trouver les bons contacts, a fait la même démarche auprès d’Arte, selon Doc en Stock.

Or dans une interview au figaro.fr publiée mardi, Nabila Laïb a démenti avoir reçu des menaces la semaine dernière. « Il y a eu zéro menace mais un désaccord éditorial », a-t-elle assuré.

Elle a également estimé que « La Cité du mâle » était « un reportage instrumentalisé et bidonné », une accusation que Cathy Sanchez a jugé « grave et inadmissible », dans un troisième communiqué mercredi. La réalisatrice se réserve « le droit de poursuites dans le but de rétablir la vérité ».

Le documentaire traite du rapport à la femme en banlieues et évoque également l’affaire Sohane Benziane, brûlée vive à 17 ans en 2002 à Vitry-sur-Seine.

Sohane Benziane a été découverte inanimée, gravement brûlée, le 4 octobre 2002, dans un local à poubelles de la cité Balzac, à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne (94). Elle est décédée quelque temps après à l’hôpital. Sohane Benziane était une jeune fille de 17 ans qui habitait le quartier.

L’auteur du meurtre âgé de 19 ans au moment des faits décrit comme un petit caïd de la cité, avait préparé son coup : sorte d’expédition punitive avec témoins pour faire exemple.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :