News

Apéros Facebook, les politiques accusent leur retard sur la nouvelle société française‏

Les réseaux sociaux créent aujourd’hui plus de lien sociaux que tous les partis politique confondus, n’en déplaise à certains.

Christophe Ginisty, Président de l’association Internet sans Frontières a souhaité réagir à la polémique qui ne désenfle pas sur les apéros Facebook au sein de la classe politique.

« La réaction de la classe politique dans son ensemble au phénomène des « apéros géants » qui se concentre sur les « méfaits d’Internet » plutôt que de s’intéresser au message envoyé par la jeunesse, démontre une méconnaissance ou un mépris du phénomène des réseaux sociaux.

Rappelons qu’il s’agit d’un vrai phénomène de société. Selon une étude publiée en janvier 2010 par l’Ifop, 77% des internautes âgés de 18 ans et plus déclarent être membres d’un réseau social. Si l’on ramène ce chiffre aux 35 millions d’Internautes en France, on mesure l’ampleur de cet engouement. Toujours selon la même étude, le taux de notoriété de Facebook dépasse les 97% chez les personnes interrogées ! Dans la plupart des pays du monde, l’attachement des internautes à ce type de plateforme devient un enjeu politique. En Iran, Facebook est au coeur du bras de fer constant entre le pouvoir et les citoyens.

L’initiative des apéros géants n’est qu’une des nombreuses illustrations de la manière avec laquelle les citoyens connectés se servent de Facebook dans le monde. Dans certains cas, Facebook peut être le théâtre de manifestations incroyables de solidarité comme ce fut le cas récemment en Indonésie pour soutenir une mère de famille inquiétée dans une affaire de diffamation.

Les apéros géants de France témoignent d’une volonté de la jeunesse de se rencontrer, de faire la fête et, qui plus est, d’afficher leur attachement à leur ville dans une compétition à distance pour la mobilisation du plus grand nombre de personnes. Ce sont à ce titre d’authentiques mobilisation citoyennes.

Les réactions offusquées de la classe politique marquent la distance qui s’est créée entre les individus et ceux qui les dirigent. Ils sont aussi l’illustration de l’incapacité grandissante du politique à mobiliser une jeunesse qui boude les urnes, élection après élection.

Internet et les réseaux sociaux doivent demeurer un espace de liberté.

Autant il est urgent d’apporter des réponses adaptées à l’excès de consommation d’alcool et de stupéfiants chez les jeunes, autant il est crucial pour la démocratie de préserver les libertés individuelles qui trouvent un écho formidable sur les réseaux sociaux. »

A propos d’Internet sans Frontières
Internet Sans Frontières est une Organisation Non Gouvernementale dont l’objectif est de promouvoir et de défendre la liberté d’expression sur Internet. Elle travaille sur trois volets d’action : la formation des ONGs à l’utilisation du Web 2.0, la lutte contre la fracture numérique dans les pays en voie de développement, et la sensibilisation de l’opinion publique aux enjeux liés à la préservation et à la promotion de la liberté d’expression sur Internet dans le monde.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :