News

Antenne Réunion radio pour les Réunionnais

Le groupe Antenne Réunion vient d’obtenir l’autorisation de créer une radio dans notre île. « En obtenant des fréquences pour la radio nous constituons un alternative indépendante, crédible, et professionnelle à RFO » précise le Pdg du Groupe, Christophe Ducasse.

Quelle est votre réaction à la décision du CSA de valider le projet de radio d’Antenne Réunion ?
Nous sommes très heureux de cette décision qui permet aux réunionnais de bénéficier d’un élargissement de la concurrence comme c’est le cas d’ailleurs dans le domaine de la télévision, où nous venons de vivre l’arrivée de 8 nouvelles chaînes gratuites en TNT, sans parler de la révolution du satellite.
Je me souviens de l’époque où nous n’avions que 3 chaînes de télévision, puis les bouquets satellite ont proposé 100 chaînes, et maintenant ce sont les chaînes diffusées par ADSL ou par le câble qui sont notre quotidien. Le secteur de la radio ne pouvait pas rester à l’écart de ces évolutions. Nous pourrions ajouter aussi, et ça a été souligné par différents acteurs de la radio, qu’il s’agit aussi d’un enrichissement du pluralisme.
Je suis très heureux également parce que cette décision est une marque de reconnaissance du travail de nos équipes en télévision, et plus généralement une marque de confiance pour le redressement que nous avons opéré avec Antenne Réunion, qui faut il le rappeler était encore, jusqu’en juillet 2009, dans le cadre d’un redressement judiciaire, et maintenant dont le modèle nous est envié outre mer et dans les régions en métropole.
Etre retenu par le CSA dans le cadre de ce genre de procédure n’est pas évident. Il faut naturellement inspirer confiance par des résultats concrets mais aussi constituer un dossier crédible. C’est naturellement beaucoup de travail pour monter un tel projet, si on veut le faire de façon professionnelle.
Pour le groupe c’est naturellement dans la logique de sa stratégie qui est d’offrir sur différents supports des contenus d’informations et de divertissement gratuits au plus grand nombre. Nous le faisons déjà en télévision et sur internet. Il était logique et complémentaire que nous le fassions en radio. C’était d’ailleurs une attente forte de la population, que nous avons pu mesurer dans les différents études d’opinions que nous menons, et qui nous incitent à trouver un prolongement radio à notre univers télévisuel.
Quel est le projet radio que vous envisagez ?
Nous dévoilerons notre projet aux réunionnais à la fin du premier trimestre. D’ores et déjà, ce nous pouvons dire, c’est que nous allons offrir aux Réunionnais des programmes d’information et de divertissement avec un ton nouveau. Nous innoverons en radio comme nous le faisons en télévision depuis maintenant 20 ans.
Il s’agira principalement de contenus locaux, traités dans un esprit de proximité, ce qui est la marque de fabrique d’Antenne Réunion, et qui est plébiscité par la majorité des réunionnais. Il s’agit donc d’une radio généraliste populaire très différente donc de ce que fait Freedom par exemple, qui se situe sur un format plutôt services et expression publique, et qui bénéficie d’une position forte.
Pourquoi avoir noué un partenariat avec RMC ?
Nous proposerons en complément de nos contenus locaux des programmes de RMC, qui est la station de référence en métropole en matière de proximité et d’information, avec dans le même groupe BFM radio et BFM TV. RMC c’est la radio qui monte en métropole. J’ajoute que ce partenariat qui permettra aux réunionnais de bénéficier d’une offre nouvelle se fait avec des équipes avec qui nous partageons beaucoup de valeurs et notamment le goût du challenge.
RMC est sortie d’une situation financière extrêmement difficile et personne n’imaginait qu’un jour BFM TV avec des moyens inférieurs à ses concurrents serait un jour leader
Quels sont vos atouts pour réussir ?
Notre atout principal c’est la relation de proximité que nous avons su créer avec les réunionnais. Mais c’est aussi le savoir faire acquis au fil des ans dans la télévision et dans l’internet et dont va bénéficier la radio. Nous avons aujourd’hui une bonne expérience des synergies multi médias et il va pourvoir jouer désormais à plein.
Il était d’ailleurs indispensable que nous puissions compléter notre offre de média global de façon à lutter à armes égales avec RFO si je puis dire, tant la différence de moyens est considérable. RFO reste notre vrai concurrent d’autant plus que leur concurrence s’exerce de façon plus vive depuis quelques mois.
En obtenant des fréquences pour la radio nous constituons un alternative indépendante, crédible, et professionnelle à RFO. C’est important pour la Réunion et son image, qu’existe un groupe de médias indépendant, profitable, sans aucune subvention ou redevance de l’Etat contrairement à ce que beaucoup de personnes croient.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :