News

AMARC International condamne les intimidations subies par la station tunisienne Horria FM

AMARCMontréal, 14 mars 2013. Tunisie – AMARC International demande aux autorités administratives de s’expliquer après la récente irruption sans préavis de fonctionnaires au sein des locaux de Horria FM, le 11 mars 2014 à Tunis.

Selon le Syndicat Tunisien des Radios Libres (STRL), auquel Horria FM est affilié, et qui a été témoin des événements, des agents des douanes, accompagnés de cadres de l’Agence Nationale des Fréquences et du Centre d’Études et de Recherche en Communication, ont dressé un état des lieux des équipements électroniques de la station dont ils ont exigé les justificatifs d’achat et les autorisations d’importation. Le 25 février dernier, une autre radio communautaire, Radio Saraha FM a également fait l’objet d’une visite inopinée de fonctionnaires de la commission nationale chargée de l’inventaire du matériel des radios privées.

A l’instar du STRL, AMARC International s’étonne de ces procédés, mobilisant plusieurs administrations, alors que la Haute Autorité Indépendante de Communication Audiovisuelle (HAICA) vient de produire un nouveau cahier des charges destiné à régulariser le secteur des médias communautaires et alternatifs. Toute procédure d’inventaire, pour peu qu’elle se justifie, devrait d’ailleurs être dûment notifiée aux radios concernés avant exécution. Abusifs et inopportuns, ces inventaires surprises ne doivent plus se répéter auprès d’autres stations. Un nouveau cadre de régulation ne peut s’instaurer dans un climat d’intimidations et de menaces.

À travers le service aux membres, le réseautage et l’implémentation de projets, l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) réunit plus de 4000 radios communautaires, fédérations et alliés des radios communautaires dans plus de 150 pays. Le principal impact de l’AMARC depuis sa fondation en 1983 a été d’accompagner et d’appuyer l’établissement d’un secteur mondial de la radio communautaire. L’AMARC plaide pour le droit à la communication au niveau international, national, local et de quartier, défend et promeut les intérêts du mouvement des radios communautaires à travers la solidarité, le réseautage et la coopération. 

**

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :