News

[Amarc-info-fr] L’AMARC à la première réunion d’examen du SMSI+10

Montréal, 1 Mars 2013 – Une délégation de l’Association Mondiale des Radiodiffuseurs Communautaires (AMARC) composée par Emmanuel Boutterin (France), Oumar Seck Ndiaya (Sénégal), Marie Guyrleine Justin (Haïti), Fredrick Mariwa (Kenya) et Suman Basnet (Nepal) ont participé le 27 Février 2013, en tant qu’experts dans la session 31: Médias communautaires : politiques incitatives, contexte juridique et mesures durables, organisé conjointement par l’UNESCO et l’AMARC dans la première réunion d’examen multi-parties du SMSI+10 qui s’est tenue à Paris. Pour plus d’informations, visitez le site Web de l’AMARC SMSI 10 (en anglais seulement) en cliquant ici

La session a été animée par Venus Jennings de l’UNESCO et a inclue une introduction d’Emmanuel Boutterin vice-président de l’AMARC. Il a fait une présentation au nom du sous-comité sur les médias communautaires du SMSI. Il a également parlé de l’état de la radiodiffusion communautaire dans le monde et des principaux défis auxquels est confronté le secteur au niveau mondial, en particulier dans le domaine du cadre juridique et de l’attribution des fréquences.

Conformément à la Résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies 56/183, le Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) s’est déroulé en deux phases. La première phase à Genève du 10 au 12 décembre 2003 et la seconde phase a eu lieu à Tunis, du 16 au 18 novembre 2005. Le SMSI a mis en place un forum dans lequel plusieurs parties prenantes, y compris les organisations internationales, les gouvernements, le secteur privé et la société civile ont pu discuter des opportunités d’information et des environnements de communication, ainsi que relever des défis tels que l’inégalité dans l’accès à l’information et à la communication, également connue sous le nom de « fracture numérique ».

À travers le service aux membres, le réseautage et l’implémentation de projets, l’Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) réunit plus de 4000 radios communautaires, fédérations et alliés des radios communautaires dans plus de 150 pays. Le principal impact de l’AMARC depuis sa fondation en 1983 a été d’accompagner et d’appuyer l’établissement d’un secteur mondial de la radio communautaire. L’AMARC plaide pour le droit à la communication au niveau international, national, local et de quartier, défend et promeut les intérêts du mouvement des radios communautaires à travers la solidarité, le réseautage et la coopération.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :