News

« A votre écoute, coûte que coûte » : le gros canular de France Inter

La radio publique voulait amuser ses auditeurs, elle déclenche une tempête.

Retour aux années cinquante ou canular ? Depuis lundi 16 janvier, A votre écoute coûte que coûte programmée à 12h20 sur France Inter agite les auditeurs.

Dans cette émission dite “de service et de libre antenne” tout sonne faux. Le ton niais des animateurs, Philippe et Margarete de Beaulieu, respectivement médecin et psychothérapeute; le générique kitschissime, digne d’un jingle de répondeur téléphonique de pompes funèbres, et jusqu’à la phrase d’accroche:
“Quatre oreilles, mais aussi deux coeurs…quatre yeux qui donnent un regard…une vision, coûte que coûte !” Pour faire bonne mesure, le binôme ne recule pas devant le recours aux locutions latines, comme ce “anima sana in corpore sano”,(“un esprit sain dans un corps sain”) à deux voix qui nous replonge dans les années 1950.

Pendant sept minutes, qui semblent une éternité tant les sujets abordés paraissent surréalistes, les mystérieux de Beaulieu font semblant de répondre aux problèmes de santé des auditeurs. Ainsi avec le premier appel de la première émission, Julien plante le décor. Il raconte qu’il s’est fait une entorse en “courant après son bus”. Détail fort passionnant. “Vous pouvez faire un 3 à l’envers ou à l’endroit avec votre cheville?” demande le “médecin”. Étrangement, on a de sérieux doutes sur les compétences médicales du couple. L’auditeur enchaîne : “Faut être chômeur pour avoir le temps de se soigner, mais faut bosser pour cotiser à la sécu !” Il se lance alors dans une diatribe débordant de clichés sur le système français qui privilégie, selon lui, les assistés. Est-ce France Inter ou le comptoir du bistrot du coin ? Sans compter que le “couple médical” tente à peine de calmer le jeu et garde un ton mielleux totalement dénué de naturel.

Mercredi, Jean-Louis, un auditeur d’origine africaine intervient dans l’émission. Il évoque sa situation difficile, assurant vivre dans une chambre d’hôtel insalubre avec sa femme et ses cinq enfants. On a l’impression d’entendre Omar Sy se livrer à son numéro de black caricatural du S.A.V.. Et c’est parti pour sept minutes de politiquement incorrect et de propos hallucinants lancés par les animateurs. Philippe de Beaulieu imite même l’auditeur: “Moi, pas comprendre tout”

A l’antenne depuis le 16 janvier, l’émission “A votre écoute, coûte que coûte” a tout de suite fait réagir les auditeurs d’Inter. Coups de fil horrifiés à la station, commentaires indignés sur la page de la (pseudo)émission, interrogations et premiers pronostics d’internautes sur la véritable identité des animateurs: l’émission de “libre antenne” n’est pas passée inaperçue. Dès le premier jour, des auditeurs ont cru reconnaître les voix de Zabou Breitman et de Laurent Laffite.

Des comédiens se faisant passer pour de vrais médecins ? Ce qui ressemble à un canular monté par France Inter n’amuse pas tous les auditeurs. Les messages de félicitations pour ce programme drôle, ironique et décalé sont bien isolés dans un torrent de protestations d’auditeurs offusqués.

Nombre de fidèles de la station semblent penser qu’on ne peut pas rire de tout, en tous les cas pas des immigrés, des assistés, des pédophiles ni des obèses, tous moqués au fil de la semaine. Dur pour France Inter de renouer avec l’esprit de Desprosges!

Pub

3 Comments on « A votre écoute, coûte que coûte » : le gros canular de France Inter

  1. Bonjour,

    J’organise une discussion sur Newsring, nouveau site de débats lancé le 5 décembre dernier et dirigé par Frédéric Taddéi, qui s’intitule: « A votre écoute, coûte que coûte » l’émission est-elle si drôle?

    A la lecture de ce billet sur votre blog, je serais intéressée pour recueillir votre avis dans une contribution pour notre site.

    Seriez-vous d’accord et disponible?

    Je reste à votre disposition si vous avez la moindre question, vous pouvez me contacter directement.

    Au plaisir de vous lire,
    Bien à vous,
    Chloé_B

    (http://www.newsring.fr/medias-tech/314-a-votre-ecoute-coute-que-coute-lemission-est-elle-si-drole/reperes)

  2. Au contraire, un peu d’impertinence dans nos médias aseptisés ne peut pas faire de mal. Oui, on peut rire de tout, ça ne change rien aux malheurs qui peuvent tous nous frapper, ni au respect qu’on peut avoir pour des minorités. Il faut arrêter de se prendre au sérieux et apprendre à rire de soi-même.

  3. J’hallucine,
    écoutant l’émission d’aujourd’hui, et
    avant de savoir qu’il s’agit de « faux » médecins, avec un « faux » invité avec un vrai sujet, je me suis précipité sur mon ordi pour réagir. Je ne suis pourtant pas une habituée des commentaires.

    Non, je ne trouve pas ça drôle, même en sachant maintenant que c’est un canular. Oui, je pense qu’on peut se moquer de tout, mais avec un « faux » sujet, c’est à dire un comique, qui se présente ouvertement et en amont comme un humoriste et là, on appelle ça de l’humour !

    Bien à Vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :