News

Le Festival Rock The Gibus sur de bons rails

logo-lemediaLe Festival Rock the Gibus a déjà commencé depuis le début du mois de juin et la sélection finale des groupes s’annonce rude.


gibusFestival Rock the Gibus

Un bon moyen de prendre le pouls,que dis je, les bonnes pulsations de la nouvelle génération rock: des petits nouveaux, nombreux, en lice sur la scène du Gibus . 

Chassez de vos petites têtes l’idée que ce n’est qu’une star Académy revisitée façon Rock, où je risquerais de me fâcher.

Des amateurs prometteurs donc puisqu’ils se frottent à la scène mythique du Gibus et à un jury qualifié. Pour celui qui ne connaitrait pas le Gibus (si, si, il y en a…!) , il rate 40 ans d’histoire et de grands moments de l’histoire du rock, du punk et de l’électro. 


Les plus grandes icônes y ont enflammé la scène et ajouté au Livre d’or des anecdotes toutes plus sulfureuses les unes que les autres. Dans le désordre et seulement pour l’exemple, le Gibus (une simple pizzeria à l’origine) en 40 ans a vu passer James Brown, Chuck Berry, Iggy Pop, les Sex Pistols, Les Clash, Les Négresses Vertes, Taxi Girl, Téléphone, Indochine…Sun Ra, , Johnny Thunder, Nina Hagen, les Rita Mitsouko, la Mano Negra et le meilleurs des producteurs électros des années 90, de DJ Pierre à Daft Punk en passant par LTJ Buken pour la jungle ou The Hacker pour l’electro (j’ai du en oublier en passant). 

Malgré une renommée qui n’est plus à faire, ni a défaire, le Gibus a encore le bon goût de laisser sa chance au petits jeunes. 

Alors, amateurs de bon gros rock, punk et d’indie à vos oreilles, qu’elles soient longues et affilées pour cette édition: pas de quartier, 

les demi-finale joueront les 26 & 27 juin à 19h. 

Pour la finale, il va falloir attendre jusqu’au 25 septembre. 

José LE GIBUS Responsable du FESTIVAL ROCK INTER ÉCOLES et du FESTIVAL ROCK THE GIBUS

Plus d’info: http://www.myspace.com/festivalrockdugibus

logo-lemediaAvec http://www.le-media.fr, mettez vos communiqués de presse en ligne gratuitement et présentez aux internautes l’actualité de votre radio, télévision, association, fédération, syndicat, web tv, web radio, journal…
Vous multiplierez ainsi les contacts et développerez vos relations commerciales, sociales et personnelles.Inscrivez-vous gratuitement et devenez membre Inscription.


Pub

1 Comment on Le Festival Rock The Gibus sur de bons rails

  1. FARRAH FAWCETT

    Avec ses traits séraphiques au sourire carnassier typique des mâchoires carrées, sa coiffure de flamme très américaine -à la limite de la vulgarité-, sa cervelle dans la moyenne et son corps plutôt malingre, Farrah Fawcett aura séduit tout un peuple de mâles rêveurs et « testotéronés ».

    Il faut cependant lui reconnaître cet authentique charme, irréel, puissant, hypnotisant qui fait oublier les fautes de goût de sa toilette yankee. Du moins, du temps de sa gloire « kératinesque » car force est d’admettre que la vieillesse fait presque toujours tourner les créatures.

    Rares sont les perles lactées qui deviennent de puants mais exquis fromages avec les ans.

    Farrah Fawcett en tant qu’ex-incarnation de la Beauté, ou pour être plus exact d’une certaine beauté sophistiquée d’outre Atlantique, réarrangée selon les normes états-unisienne, a vieilli comme une soupière polonaise.

    N’importe ! L’esthète pardonne tout à la Beauté.

    Rendons un juste hommage à celle qui fut cette chaste, blonde, vénusiaque et pieuse Aphrodite de nos écrans.

    Inhumons-la avec les égards que méritent ces propagateurs de rêves, créateurs de mirages et autres faiseurs d’étoiles qui nous invitent à lever les yeux plus haut que nos brefs et mornes horizons.

    Voir toujours plus loin, appréhender l’infini, sentir ce qui nous dépasse, c’est le rôle essentiel et le pouvoir divin de la Beauté.

    Raphaël Zacharie de IZARRA
    raphael.de-izarra@wanadoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :