News

30 ans de radio libre, ça se fête à Carcassonne

Vendredi soir, dans la structure réceptive du stade Albert-Domec, le «tout Carcassonne» était rassemblé pour célébrer les noces de perles entre le département et l’une de ses plus emblématiques radios : Radio Carcassonne en 1981, RNM un peu plus tard et, enfin, Chérie FM depuis 1995. Malgré son intégration au sein de la nébuleuse NRJ, la radio numéro 1 dans l’Aude a toujours chéri et préservé sa liberté. Les équipes, au fil du temps, ont changé. Mais un homme, un journaliste précisément, en est depuis 1983 le principal animateur. Il s’agit de Michel Sawas, doyen des journalistes en exercice, actuel directeur de la station et, avec son équipe, intiateur et chef d’orchestre de la soirée.

Le député maire de Carcassonne était présent ainsi que les réprésentants des chambres consulaires, le monde sportif, et politique, et tous les copains de la radio, tous ceux qui ont suivi cette aventure depuis 30 ans, l’ont vécu, ou ont profité, au sens noble du terme, de cette fameuse liberté, de dire, de penser et d’informer. Pour cette occasion spéciale, les petits plats ont été mis dans les grands. Les pom pom girls de l’ASC XII étaient là, tout comme un florilège d’artistes pour animer la soirée. Car la radio, en dehors des nouvelles, bonnes et mauvaises, c’est aussi le spectacle, la musique, la fête… La vie. Vendredi soir, des hommages appuyés ont été rendus, aux disparus qui ont fait l’histoire de la radio dans l’Aude. Dont celle, bien sûr, de Chérie FM, fringante trentenaire…

Pour une bonne cause
La soirée d’hier, organisée à l’occasion des 30 ans de la radio de Carcassonne, fut l’occasion de soutenir une bonne cause, celle de l’association des paralysés de France, dont on sait et connait les besoins. De nombreux artistes, dont le guitariste Bernard Margarit se sont impliqués dans cette soirée, célébrant à la fois la liberté et la solidarité.

Pub

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-4563539-4
%d blogueurs aiment cette page :